Dimanche novembre 17th 2019

Citations Capitalisme

« Le problème généralement pris en considération est celui d’établir comment le capitalisme gère les structures existantes, alors que le problème qui importe est celui de découvrir comment il crée, puis détruit ces structures. Aussi longtemps qu’il n’a pas pris conscience de ce fait, le chercheur se consacre à une tâche dépourvue de sens, mais, dés qu’il en pris conscience, sa vision des pratiques et de leurs conséquences sociales s’en trouve considérablement modifiée. »

Joseph Schumpeter, Capitalisme, socialisme et démocratie, 1942

« Le capitalisme peut-il survivre ? Etant donné que rien dans le monde social ne peut être « pus durable que l’airain » et étant donné que l’ordre capitaliste constitue essentiellement le cadre d’un processus de transformations, non seulement économiques, mais encore sociales, on ne saurait guère différer beaucoup d’avis sur la réponse. »

Joseph Schumpeter, Capitalisme, socialisme et démocratie, 1942

« Le capitalisme ascendant, non seulement  a inspiré l’attitude mentale de la science moderne, celle qui consiste à poser certaines questions, puis à entreprendre d’y répondre d’une certaine façon, mais encore il a crée des réalisateurs et des moyens de réalisation. En brisant le cadre féodal et en troublant la paix intellectuelle du manoir et du village […] et aussi, notamment, en ouvrant un espace social à une nouvelle classe qui s’appuyait sur ces performances individuelles réalisées sur le terrain économique, le capitalisme a attiré sur ce terrain les fortes volontés et les esprits vigoureux. »

Joseph Schumpeter, Capitalisme, socialisme et démocratie, 1942

« Le capitalisme peut-il survivre ? Non, je ne crois pas qu’il le puisse. »

Joseph Schumpeter, Capitalisme, socialisme et démocratie, 1942

« L’incompatibilité d’humeur entre l’esprit public et le capitalisme est désormais si absolue que l’opinion passe condamnation, sans plus autre informé, sur le régime et sur ces œuvres. »

Joseph Schumpeter, Capitalisme, socialisme et démocratie, 1942

« L’entreprise est le microcosme capitaliste, l’institution cardinale du capitalisme. »

François Perroux, Le capitalisme, 1951

« Le profit est la chair et le sang du capitalisme. »

François Perroux, Le capitalisme, 1951

« Le capitalisme est un mot de combat. »

François Perroux, Le capitalisme, 1951

« Je ne dis pas que dans les capitalismes évolués le travailleur embourgeoisé et la fraction politicienne de la bureaucratie syndicale soient capables de sentir encore ce sublime du travail qui brilla au ciel de l’histoire ouvrière durant la grande époque des Pelloutier et des Georges Sorel. Je suggère seulement que le travail dur, précis, des maîtres d’œuvre et des ouvriers n’a pas encore perdu, en dépit de tous les maquignonnages, sa vertu essentiellement positive d’acheminer vers une œuvre pleinement avouable. »

François Perroux, Travail et Civilisation, article publié dans la revue Esprit, octobre 1956

La suite des citations sur « le capitalisme » via les pages ci-dessous

Pages : >Page 1 >Page 2 >Page 3 >Page 4 >Page 5

Réagir à cet Article