Vendredi novembre 22nd 2019

GEA: Analyse Résultats Annuels 2009/2010

Au niveau du résultat net :

Nous parlions lors de notre analyse des résultats annuels 2008/2009, d’un résultat net record jamais atteint par GEA depuis 1994. L’entreprise grenobloise vient sur l’exercice écoulé de battre un nouveau record. Ainsi, le résultat net 2009/2010 s’établit à 8.71 millions d’euros en hausse de +26.5% (vs. 6.88M€ en 2008/2009). Le S1 a contribué a hauteur de 4.55 millions d’euros, tandis que le S2 qui a pourtant bénéficié d’une activité plus conséquente, n’a enregistré « que » 4.16 millions d’euros de résultat net.

La marge brute continue sa progression d’année en année, pour atteindre 36.23 millions d’euros sur l’exercice 2009/2010 (vs. 29.96M€ en 2008/2009 et 21.5M€ en 2007/2008). Cette hausse de la marge brute s’explique selon la direction de GEA, par les retombées commerciales annoncées des nombreux contrats pluriannuels signés lors des exercices 2005 et 2006, mais aussi par les contrats internationaux engrangés sur l’exercice précédent. A cela, il faut ajouter une bonne maitrise du pôle achats, un recentrage sur les activités à forte valeur ajoutée, et surtout une forte croissance des ventes durant l’exercice.

Au niveau du résultat d’exploitation qui permet de mesurer véritablement la performance intrinsèque de GEA, celui-ci se monte à 14.39 millions d’euros en hausse de 29.3% (vs. 11.13M€ sur 2008/2009). Cette amélioration du REX s’explique selon le dernier communiqué par une utilisation optimale de la structure de production intégrée de la société, mais aussi par une maîtrise des frais de personnel et des coûts d’intérim. La marge d’exploitation quant à elle, progresse de 0.69 point en s’établissant à 21.43% sur l’exercice écoulé contre 20.73% sur l’exercice 2008/2009.

Perspectives

Comme à son habitude, la direction de GEA reste peu loquace quant à ses perspectives pour l’exercice 2010/2011. Cependant, on peut noter que celui-ci s’ouvre de manière très positive. Tout d’abord, le carnet de commande atteint en fin d’exercice, le plus haut niveau jamais atteint à 74 millions d’euros, grâce aux nombreux succès commerciaux enregistrés sur 2010 (vs. 64 millions d’euros en 2008/2009 et 61M€ en 2007/2008). Ensuite, le CA (hors taxes) du 1er trimestre du nouvel exercice s’établit en forte hausse selon le dernier communiqué à 27.8 millions d’euros (vs. 15.6M€ sur le T1 2009/2010).

Au-delà de ces points, GEA poursuivra sur son nouvel exercice ses investissements en recherche et développement dans le but de conserver et renforcer son avance technologique. Dans ce cadre, le groupe va entreprendre d’importants efforts dans un système de détection automatique de catégorie de véhicule (système optique à analyse de silhouette), dans un systéme de Télépéage « free flow » (péage dynamique pleine voie) et dans le développement d’un nouveau badge hyperfréquence (OBU: On Board Unit) de télépéage. La société réalisera aussi des investissements commerciaux indispensables dans le cadre de son activité.

On peut aussi noter, que plusieurs exploitants autoroutiers ont confié à GEA le passage du Télépéage Inter-Sociétés Liber-t vers le Télépéage Sans Arrêt (TSA : à une vitesse de 30 km/h) proposé par la société. Ce produit constitue l’un des relais de croissance du groupe avec les badges de télépéage.

Pour terminer, le directoire du groupe souhaite proposer lors de l’assemblée générale de mars 2011, un dividende en hausse à 2€ par action (vs. 1.6€ au titre de l’exercice 2008/2009).

Fondamentaux

Sur la base du dernier cours en date du 31/01/11 à 62.50€, la capitalisation boursière du leader mondial des systèmes de péages ressort à 75 millions d’euros. Cette valorisation boursière semble cohérente avec la très bonne facture structure financière de la société.

Voici les points clés de celle-ci:

-Les capitaux propres s’établissent au 30/09/10 à 34 millions d’euros (vs. 27.3M€ au 30/09/09). Cela représente prés de 28.33€ par action !

-La trésorerie nette se monte au 30/09/10 à 31.5 millions d’euros (vs. 29.6M€ au 30/09/09)

-L’endettement financier n’évolue pas est reste inexistant !

-Le BNPA est de 7.25€ par action.

-Le rendement du dividende s’établit sur la base du dernier à 3.2%.

-Le PER sur la base du dernier cours est de 8.61

Avis

L’exercice 2008/2009 avait été marqué d’une pierre blanche comme un exercice exceptionnel. L’exercice 2009/2010 passe de nouveaux paliers: Les 60 millions d’euros de Chiffre d’affaires ont été dépassés et la barre des 8 millions d’euros de résultat net franchit. Cette situation permet au groupe GEA de véritablement confirmer qu’il peut assurer sur ces prochains exercices, croissance de son CA et augmentation de sa rentabilité. Dans l’état actuel des choses, face à un exercice plus qu’exceptionnel et un T1 qui confirme ce cercle vertueux, nous nous fixons un objectif à 70€ pour le moyen terme. Cependant, tous résultats décevants pourraient rapidement pénaliser la valeur qui à fortement progressée depuis début janvier 2011, dans ce cas, un retour sur 45€ paraîtrait logique.

FB

Prochaine analyse de la valeur lors des résultats semestriels 2010-2011

Voir aussi:

L’Analyse des Résultats Annuels 2008/2009

Pages : >Page 1 >Page 2

Réagir à cet Article