Mardi mai 23rd 2017

Analyse Bastide Résultats annuels 2009

Code Isin : FR0000035370

Mnémonique : BLC

Cours extrêmes sur 6 mois : 7.34 / 10.56 euros

Nombres de titres en circulation : 7 340 600

Marché compartiment : C

Actionnariat de référence (source Bloomberg)

SIB : 49.29%

Guy Bastide : 9.52%

Famille Bastide : 5.61%

Lazard Frères Gestion : 8.19%

Palatine Asset Management : 1.55%

Sogeposte : 0.85%

SGAM : 0.54%

Degroof Gestion : 0.51%

AGF Asset Management : 0.23%

COVEA Finance : 0.23%

Aviva Gestion d’Actif : 0.18%

Alcyone Finance : 0.16%

Chaussier Gestion : 014%

Bastide Le Confort Médical : Des résultats annuels en dessous des attentes !

Présentation

Bastide Le Confort Médical a été crée en 1977, par Guy Bastide, l’actuel PDG. L’entreprise a été l’une des pionnières en France, dans le développement des soins et l’hospitalisation à domicile. Fort de sa réussite et souhaitant sortir du cadre régional, Bastide s’introduit en Bourse en 1997 sur le second marché et décide de conjuguer politique de croissance externe (11 rachats d’entreprise du secteur depuis mai 1997, dont notamment Confortis qui permet à Bastide de devenir un véritable acteur national) et organique (développement d’agences en propre). Le groupe dispose aujourd’hui de prés de 80 agences en France.

Bastide est aujourd’hui, 32 ans après sa création, spécialisée dans la vente et la location (prestations de services) de matériel médical à destination des particuliers (des personnes âgées, handicapées et malades), ainsi qu’aux professionnels (infirmières, médecins…) et aux collectivités de la santé (EPHAD, maisons de retraite, établissements de soins…).

Vente :

Au niveau de la vente aux particuliers (4 grandes familles)

-Produits anti-escarres : matelas, surmatelas, coussins, pansements spécifiques…

-Produits d’incontinence

-Produits d’aide à la mobilité : fauteuils roulants…

-Produits de confort et d’hygiène : produits d’aide à la toilette et à la mobilité, fauteuils relaxants…

Au niveau de la vente aux professionnels et collectivités de la santé

-Produits destinés aux professionnels de la santé : draps et divans d’examen, gants, petite instrumentation, aiguilles, produits de nettoyage et de désinfection…

-Produits destinés aux collectivités de la santé : produits de désinfection et d’hygiène médical, équipement de la chambre médicalisée…

Prestations de services (Location) :

Au niveau professionnels et particuliers

-L’assistance respiratoire : mise à disposition d’une large gamme d’appareillages et de services adaptés aux différentes pathologies respiratoires (notamment réservoirs d’oxygène, concentrateurs et respirateurs).

-Le maintien à domicile : mise à disposition d’équipement de soins à domicile (lits médicaux, soulèves malades, fauteuils roulants, produits d’aide à la personne…) pour améliorer la vie quotidienne.

-La nutrition – perfusion : mise à disposition principalement de pompes à perfusion, à nutrition et à insuline pour permettre la continuité des soins à domicile.

Lors de ses communications financières la société met en avant 3 activités qui regroupent ventes et prestations de services aux particuliers, comme aux professionnels. Il s’agit de :

-L’activité Respiratoire

-L’activité Nutrition – Perfusion

-L’activité Maintien à domicile

Dernières News

Bastide le Confort Médical, le spécialiste de la vente et de la location de matériel médical a publié le 05 novembre dernier ses résultats annuels 2009. Ils affichent un bénéfice net de 2.24 millions d’euros pour un chiffre d’affaires réalisé sur l’exercice de 96.8 millions d’euros.

Analyse

Au niveau du chiffre d’affaires

Dans le communiqué des résultats semestriels 2008-2009, le groupe Bastide se donnait un objectif de croissance organique annuel compris entre 5% et 10%. Le chiffre d’affaires annuel s’établit bien en déça de cet objectif initial. La croissance des ventes a été limitée à +2% sur l’exercice écoulé. Ainsi, Bastide a enregistré sur l’exercice 2008/2009 une activité de 96.7 millions d’euros contre 94.84 millions d’euros sur un an glissant. Pourtant, au-delà de cette légère progression, il faut noter que le deuxième semestre est négatif. Il affiche un déclin de 6.64%. La facturation global du S2 se monte à 45.43 millions d’euros contre 48.65 millions d’euros sur le S2 2007/2008.

Le chiffre d’affaires réalisé au 30/06/2009 se répartit à 56.54% en Ventes de matériels et à 43.46% en Prestations de services.

Comme annoncé lors de l’analyse du S1 2008/2009, le groupe Bastide a été confronté au changement législatif et réglementaire relatif aux EPHAD. Ce nouveau contexte législatif met maintenant directement en relation EHPAD et fournisseurs de matériels médicaux comme Bastide. Ce changement a impacté très fortement l’activité Maintien à Domicile de l’entreprise. L’activité principale de Bastide avec 67.01% des ventes a connu une évolution négative sur le S2. En effet, le S1 2008/2009 avait connu une croissance de +12% dans l’activité Maintien à Domicile, tandis que l’ensemble de l’exercice 2008/2009 s’achève sur une baisse de 1% à 64.8 millions d’euros ! La société explique ce contraste par le fait que l’activité Maintien à Domicile en collectivités, (concernée par la réforme réglementaire) a été affectée par une baisse importante de son volume d’affaires de 11.4% à 26.7 millions d’euros en raison d’une comparaison de base défavorable. Le S2 2007/2008 ayant bénéficié de la phase post réforme, avait contribué à une importante phase d’équipement. Cette baisse serait donc a priori momentanée !

A l’inverse, l’activité Maintien à Domicile en magasins a enregistré une croissance robuste avec une hausse d’activité de +8% à 38.1 millions d’euros sur l’exercice écoulé. Bastide met aussi en avant dans cette activité, le succès rencontré sur l’exercice de ses marques propres. Elles contribuent pour 20.9 millions d’euros à l’activité Maintien à Domicile soit 32.25% du volume d’affaires. Leur progression se limite à +10.7% sur l’exercice, malgré une hausse de 18.5% sur le S1. Le S2 a donc été difficile aussi pour les marques propres, point clé de la stratégie de développement futur de Bastide.

Les deux autres activités du groupe ont été relativement stables sur l’exercice 2008/2009. Ainsi, la  division respiratoire affiche une croissance de 9% sur l’exercice à 15.9 millions d’euros pour 16.4% du chiffre d’affaires global de Bastide, tandis que l’activité Nutrition Perfusion enregistre une progression de 7.8% sur l’exercice pour 16 millions d’euros de facturation représentant 16.5% de l’activité de l’entreprise.

Ainsi, en faisant abstraction de la mauvaise performance de l’activité Maintien à Domicile en collectivités, l’entreprise aurait connu une croissance de 8.3%.

Au  niveau du résultat net :

Lors de la publication des résultats annuels 2007/2008, le groupe Bastide se donnait comme objectif ambitieux d’atteindre sur l’exercice 2008/2009, une marge opérationnelle comprise entre 10% et 11%. Cet objectif déjà optimiste dans le contexte de la fin d’année 2008, a été mis à mal dés le début de 2009, pour ne plus figurer dans les communiqués du groupe. Finalement, Bastide obtient dans un contexte conjoncturel morose conjugué aux chamboulements réglementaires autour de l’activité avec les EPHAD, une marge opérationnelle de 4.93%, inférieure de prés de 5 points à l’objectif fixé un an auparavant. Le résultat opérationnel mesurant la performance intrinsèque de l’entreprise s’établit ainsi à 4.77 millions d’euros contre 9.85 millions d’euros sur l’exercice précédent. La direction du groupe explique cette diminution du ROP de 51.58% par l’effet de la baisse de la marge brute et par des frais de structure devenu trop importants pour l’activité Maintien à Domicile en Collectivités.

Ainsi, sur l’exercice 2008/2009, le groupe Bastide a enregistré un bénéfice net divisé par 2.6, à 2.2 millions d’euros contre 5.88 millions d’euros sur l’exercice 2007/2008. Soit une marge nette de 2.31% en baisse de prés de 4 points par rapport à la marge nette de l’exercice 2007/2008.

Perspectives

Pour le nouvel exercice 2009/2010, la direction du groupe s’estime positionnée sur des marchés porteurs qui permettront au groupe de poursuivre sa croissance positive sur l’ensemble de ses activités hormis l’activité maintien à domicile en collectivités. En effet, la plupart des activités de Bastide sont des produits de nécessité qui donnent droit à remboursement par les organismes de sécurité sociale. Ces activités sont donc peu sensibles par nature à l’environnement économique. De plus, Bastide compte bénéficier pour étoffer son volume d’affaires de la montée en puissance des agences récemment ouvertes.

Les interrogations pour 2009/2010 se posent donc sur les produits de confort, non remboursés, dans la mesure ou leur achat peut-être conditionné par l’évolution de l’environnement  économique mais surtout sur l’évolution de l’activité Collectivités. Problème important, pour lequel Bastide n’émet qu’une prévision floue de stabilité de son chiffre d’affaires sur cette activité, avec une croissance négative sur le premier semestre en raison d’une comparaison de base défavorable.

Au-delà, Bastide se fixe prioritairement d’améliorer l’ensemble de ses fondamentaux économiques. La réduction de l’endettement (en hausse importante sur l’exercice) et la diminution du BFR sont au menu de ses objectifs.

Bastide devrait normalement commencer à bénéficier des mesures engagées depuis le début du S2 2008/2009, à savoir le redimensionnement de l’activité Collectivités via la diminution des coûts fixes afférents à celle-ci, les renégociations avec les différents fournisseurs de nouvelles conditions tarifaires, la montée en puissance de sa centrale d’achat, la poursuite de la progression des produits en marques propres dans le chiffre d’affaires, et finalement par une meilleure gestion des frais fixes pour les agences ouvertes récemment en raison d’une hausse de leurs volumes d’affaires.

Concernant l’évolution du réseau commercial en propre, celui-ci ne devrait pas évoluer, sauf cas d’opportunités majeures. L’élargissement du réseau se fera par la poursuite du développement des franchises (dont les résultats sont supérieurs aux attentes sans être chiffrés) avec une dizaine de projets d’ouverture prévus pour l’exercice 2009/2010.

Sinon, le groupe souhaite maintenir sa politique de dividende. Ainsi, il proposera lors de l’assemblée générale la distribution d’un dividende de 0.06 euro par action.

Fondamentaux

Le groupe Bastide affiche au 12/10/09 une valorisation boursière de 70.10 millions d’euros. La capitalisation de l’entreprise a progressé de 36.8% depuis la dernière analyse lors de la publication des résultats du S1 2008/2009.

Les points clés que laisse apparaître le communiqué sont les suivants :

-Les capitaux propres de Bastide s’élèvent au 30/06/09 36.8 millions d’euros contre 35.7 millions d’euros à la clôture de l’exercice 2007/2008, soit une progression de 3.08%. Ils représentent 5.01 euros par action.

-Le taux d’endettement s’établit à 63% des capitaux propres pour 23.18 millions d’euros contre 16.6 millions d’euros lors des résultats semestriels 2008/2009. Soit une forte hausse de 39.6% sur les 6 derniers mois. La forte progression de l’endettement sur les 6 derniers mois s’explique par l’accroissement du besoin en fonds de roulement, conséquence directe de la réduction des délais de règlement en raison de l’application de la loi LME et par des créances exceptionnelles constatées au 30/06/09.

-La trésorerie de clôture au 30/06/09, n’est pas connue, mais pour rappel elle était de -3.13 millions au 31/12/08. On peut supposer que en raison de l’accroissement du BFR celle-ci ne devrait pas s’améliorer beaucoup !

-Le BNPA se chiffre à 0.30 euro par action.

-Le PER calculé par rapport au résultat net 2008/2009 et basé sur le dernier cours s’établit à 31.23

Conclusion

La deuxième partie de l’exercice 2008/2009 a été plus difficile que prévue. Les objectifs initialement fixés, et réajustés en cours d’année n’auront pas été atteints. Ainsi, les perspectives du groupe assez floues et non chiffrées du groupe paraissent moyennement convaincantes. L’activité Maintien à domicile en Collectivités reste un problème important à suivre pour l’exercice 2009/2010. Une évolution positive de cette activité serait un signe fort pour le marché, cependant le premier semestre devrait rester difficile. Concernant, l’activité d’un point de vue globale le groupe devrait cependant poursuivre sa croissance. Les marchés de Bastide bénéficient en effet, d’une croissance naturelle autour de 3% par an. En attendant, la tendance des premiers chiffres du nouvel exercice 2009/2010, notre objectif de cours à moyen terme sera ramené à 10.5 euros. A court terme le titre parait correctement valorisé.

FB

Prochaine publication lors des résultats semestriels 2009/2010

Réagir à cet Article