Dimanche juillet 23rd 2017

Analyse Passat Résulats semestriels 2009

Code Isin : FR0000038465

Mnémonique : PSAT

Cours extrêmes sur 6 mois : 2.10 / 8.68 euros

Nombres de titres en circulation : 4 200 000

Marché : compartiment C

Actionnariat de référence (source Bloomberg)

Broszio Kirsten : 20%

Broszio Borries : 10%

Jousse Morillon Investissement : 9.74%

Broszio Robin : 5%

Broszio Kirstin : 5%

Tocqueville Finance : 4.94%

Bestinver Gestion SGI : 1.92%

Nestor Investment : 0.80%

Résultats du S1 2009 en forte progression !

Présentation

Passat est une société qui commercialise des produits innovants au grand public via la vente assistée par l’image (parc vidéo de 10000 écrans…). Créée en 1987, l’entreprise est devenue aujourd’hui l’un des leaders européens du secteur. Les produits Passat sont vendus essentiellement auprès de la grande distribution spécialisée et généraliste (BHV, CASTORAMA, LEROY MERLIN…). Passat est ainsi référencé auprès d’environ 130 centrales de la grande distribution en Europe et Amérique du Nord. Le reste des ventes est réalisé par le biais de la VPC (REDOUTE, 3 SUISSES…) et les grossistes.

L’offre de Passat se décline autour d’un portefeuille d’environ 200 références produits actives. Ils sont répartis en 6 grandes familles :

- Cuisine : sous la marque Durandal et Facil Home (ustensiles de cuisson et de cuisine dont gant anti-chaleur)

- Ménage (confort et entretien de la maison) : marque Puissance Verte (articles d’entretien dont la bûche de ramonage) et marque Liseré Vert (articles de Ménages)

- Beauté (produits d’hygiène, soins, confort et sport) : marque ActiForme (Oreiller alvéole, Luge gonflable), Dental Révolution (Brosse à dents électriques…), Spirit Beauty (Corsaire amincissant…)

- Jardin : marque Passat Jardin (avec la fameuse griffe de jardin…), Plein Air (ustensiles de barbecue et graines/fleurs)

- Bricolage : marque Passat Outillage (pistolet peinture, niveau laser…), Stone Guard (imperméabilisant…), Kapro (règle multifonctions)

- Loisirs/Jouets : jeux sous la marque Jorelle Jouets (jouets en bois), Blendy Pens et Spraysa (coloriages, feutres…), marque Passat (cerf volant, coussin relax, pistolets à eaux…)

La répartition du chiffre d’affaires au S1 2009 s’effectue de la manière suivante : France (80.45%), Etats-Unis (9.25%) et Europe du Sud (10.3%).

Dernières news

Passat a publié le 10 septembre dernier ses résultats semestriels pour le premier semestre 2009. Ceux-ci affichent un résultat net de 2.64 millions d’euros. Le chiffre d’affaires de la période a été communiqué au marché le 30/07/09. Passat a enregistré une activité de 23.12 millions d’euros.

Analyse

Au niveau du résultat net :

Passat a réalisé sur le premier semestre 2009 un résultat net de 2.64 millions d’euros. Le résultat net a ainsi été multiplié par 10.5 en comparaison au S1 2008 qui s’établissait à 0.25 million d’euros. Il représente 11.4% du chiffre d’affaires. Le résultat opérationnel qui permet de véritablement mesurer la performance intrinsèque de l’entreprise est lui aussi sans appel, en forte hausse à 3.81 millions d’euros contre 0.40 million d’euros au S1 2008.

Ce bon premier semestre est la conséquence, d’une activité en hausse significative sur le S1, d’une contribution positive au résultat de l’ensemble des zones géographiques et surtout aux actions engagées (économies de charges externes, réduction des frais de publicité…) par la direction depuis plus d’un an pour remettre Passat en ordre de marche face à une situation économique déprimée.

Point sur le marché Français :

Grâce à une bonne maîtrise des charges opérationnelles qui ont accompagné la hausse des ventes, le résultat net affiche 2.082 millions contre 0.423 million d’euros un an auparavant.

Sur cette zone, pour rentrer dans le détail, les frais de transport, malgré la progression de l’activité, restent quasi identiques au S1 2008, grâce à la baisse des prix pétroliers. Les frais de personnels n’ont pas connu d’évolution. Par contre deux éléments ont continué à peser sur la rentabilité. Les amortissements qui restent un poste important à 0.54 million d’euros, notamment en raison du renouvellement du parc de corners vidéo. Ceux-ci sont cependant en retrait car les corners et présentoirs anciens (non renouvelés) qui ne correspondent plus à la définition d’un actif sont depuis la clôture de l’exercice 2008 comptabilisés en charges. Au niveau des charges de personnel, on peut noter une progression de celles-ci en raison de la reprise en 2008 de provision pour attribution d’actions aux responsables du groupe. Hors ce retraitement, la masse salariale n’a quasiment pas évolué.

Point sur les marchés Ibériques :

Les mesures engagées lors des deux dernières années pour améliorer les performances des marchés Portugais et Espagnol commencent à porter leurs fruits. Ainsi, après une profonde réorganisation des filiales qui a permis une amélioration des ventes, une réduction des charges externes et une hausse des marges brutes, la zone ibérique apporte son écot au résultat semestriel du groupe et cela dans un contexte économique difficile. Globalement, les marchés d’Europe du Sud contribuent au résultat net du S1 2009 pour 0.363 million d’euros contre un résultat déficitaire lors du S1 2008. Respectivement, la contribution de chaque pays s’effectue ainsi, Espagne 0.368 million d’euros et Portugal qui est proche de l’équilibre avec un résultat négatif de -5keuros.

Point sur le marché Américain :

Le premier semestre est pour les filiales américaines peu significatif. En effet, le volume des ventes de la période est relativement réduit en raison de la saisonnalité des deux produits commercialisés sur cette zone. De fait, le S1 recueille en grande partie des charges fixes, charges évidemment étalées linéairement sur l’ensemble de l’année (il s’agit de l’amortissement des brevets de la bûche ramoneuse acquis en 2007 et amortis sur 4 ans ainsi que de certaines spécificités techniques du gant anti-chaleur, acquises en 2008 pour 0.2 millions d’euros et amorties sur 2 ans). Les ventes de la période étant réduites, le résultat du semestre s’établit à 0.206 million d’euros contre une perte de 0.21 million d’euros un an auparavant. Ce chiffre reste non représentatif de l’activité de cette zone. Sur la période l’impact dollar en raison de la faible activité a eu peu d’effet sur le résultat du semestre. De plus, en période de dollar faible, et en raison des volumes, le groupe est économiquement gagnant, les impacts devise étant structurellement équilibrés sur le groupe. La France réalise la grande majorité de ses approvisionnements en dollars, alors que la filiale US, CSL s’approvisionne en euros.

Au niveau du chiffre d’affaires :

Le groupe Passat affiche sur le premier semestre 2009, un chiffre d’affaires de 23.12 millions d’euros en hausse de 13.9% contre 20.30 millions d’euros sur le S1 2008. Le premier trimestre a été particulièrement porteur avec une croissance de 21.1% à 11.57 millions. Le T2 plus modéré a quand même connu une progression de son activité de 7.6% à 11.55 millions d’euros. Globalement, les ventes du groupe sont en hausse sur l’ensemble des zones géographiques.

En France, dans un contexte de consommation morose, les performances de la gamme de produits ont été portées par un bon déploiement de la force de vente et par le succès rencontré de quelques nouveaux produits qui ont permis à Passat de réaliser sur son premier marché (80.45% de l’activité du groupe) un chiffre d’affaires sur le S1 2009 s’élevant à 18.6 millions d’euros contre 16.75 millions d’euros un an auparavant soit une hausse de 11.1%.

En Europe du Sud, l’environnement macro-économique très perturbé, n’a pas entamé la bonne dynamique des ventes. Les mesures prises pour améliorer les performances de la zone ibérique ont commencé à porter leurs fruits. Ainsi, la concentration des efforts sur des produits à plus forte marge conjuguée à une meilleure productivité des commerciaux a été bénéfique pour l’activité du semestre. Le chiffre d’affaires s’établit donc à 2.38 millions d’euros contre 1.58 millions d’euros sur le S1 2008 soit une progression de 51.4%. La zone Europe du Sud représente 10.3% du CA du groupe.

Aux Etats-Unis, le premier semestre est particulier. En effet, la saison de commercialisation des deux produits (bûche ramoneuse et gant anti-chaleur) démarrent en octobre et se termine en janvier. Ainsi, les ventes de la période ne représentent que 15% de celles de l’année. De fait, le volume d’activité est peu significatif et peu représentatif. Sur le S1, Passat a réalisé sur cette zone 2.137 millions d’euros de chiffre d’affaires en progression de 8.2% contre 1.98 millions sur le S1 2008. Les Etats-Unis ont représenté  9.25% des ventes du Groupe sur les 6 premiers mois de l’année 2009.

Perspectives

Les prévisions de Passat restent toujours relativement floues. La direction du groupe réaffirme sa prudence sur une éventuelle poursuite de la très bonne dynamique du S1 sur le reste de l’année 2009. Ainsi, les activités de la zone ibérique devront confirmer les effets de la restructuration. Les Etats-Unis, subissent actuellement les effets d’une crise difficile à évaluer pour le groupe. Cependant, la campagne américaine 2009 ne présente pas aujourd’hui de signe d’alerte. En France, la belle hausse des ventes restera à confirmer sur la deuxième partie de l’année.

Au-delà de ces points restent toujours présentes les incertitudes de l’environnement macro-économique sur la consommation des ménages, difficiles à prévoir dans un contexte de sortie de crise conjugué à un taux de chômage important.

Fondamentaux

La valorisation boursière de Passat atteint au 18/09/09, 34.02 millions d’euros. Cette capitalisation commence à devenir conforme aux fondamentaux de qualité de l’entreprise. Voici les points clés de la structure financière de Passat :

Structure bilancielle :

-Les capitaux propres représentent 25.809 millions d’euros au 30/06/09 soit 6.14 euros par action.

-Les dettes financières s’établissent à 0.227 million d’euros, soit un gearing de 0.87%.

-La trésorerie de clôture au 30/06/09 est composée de 10.44 millions d’euros de VMP et 0.48 million d’euros de disponibilités. Soit une trésorerie globale de 10.92 millions d’euros qui représente 2.6 euros par action.

Ratios financiers :

-Sur la base du dernier cours, le PER est de 6.44 en estimation annuelle.

-La marge opérationnelle s’établit à 15.87% sur le S1 2009 contre 4.69% sur le S1 2008.

-Le BNPA se monte à 0.63 euros par action.

Conclusion

Le  premier semestre 2009 a bénéficié d’une dynamique très favorable sur l’ensemble des zones géographiques du groupe et cela dans un contexte économique peu favorable. Cette situation est le résultat des actions engagées sur les douze derniers mois. Maintenant, Passat doit confirmer sur son deuxième semestre les bons résultats obtenus sur le S1. Le groupe pourra s’appuyer sur une organisation commerciale optimisée, sur la qualité de son offre produit et surtout sur une structure financière de très bonne facture. La valorisation boursière du groupe commence aujourd’hui à prendre en compte les nombreuses qualités de la valeur. Dans l’absence de perspectives chiffrées mais en prenant en compte le trend positif engagé sur le S1, un objectif de 9 euros parait atteignable à moyen terme. A plus long terme, on peut envisager les 12 euros si la dynamique enregistrée sur le S1 se confirme sur l’ensemble de l’exercice 2009.

FB

Prochaine analyse du titre lors des résultats annuels 2009

Réagir à cet Article