Samedi septembre 23rd 2017

Analyse Bastide S1 2008/2009

Code Isin : FR0000035370

Mnémonique : BLC

Cours extrêmes sur 6 mois : 6.50 / 14.80 euros

Nombres de titres en circulation : 7 340 580

Marché compartiment : C

Actionnariat de référence (source Bloomberg)

SIB : 49%

Famille Bastide : 8%

Lazard Frères Gestion : 8.19%

Palatine Asset Management : 1.55%

KBL Richelieu Gestion : 0.54%

Degroof Gestion : 0.51%

Sogeposte : 0.47%

Crédit du Nord : 0.33%

Chaussier Gestion : 0.26%

CM-CIC Asset Management : 0.27%

AGF Asset Management : 0.23%

COVEA Finance : 0.20%

CCR Gestion : 0.12%

Banque Robeco : 0.09%

Bastide Le Confort Médical : CA en hausse et Résultats en baisse sur le S1 2008/2009 !

Présentation

Bastide Le Confort Médical a été crée en 1977, par Guy Bastide, l’actuel PDG. L’entreprise a été l’une des pionnières en France, dans le développement des soins et l’hospitalisation à domicile. Fort de sa réussite et souhaitant sortir du cadre régional, Bastide s’introduit en Bourse en 1997 sur le second marché et décide de conjuguer politique de croissance externe (11 rachats d’entreprise du secteur depuis mai 1997, dont notamment Confortis qui permet à Bastide de devenir un véritable acteur national) et organique (développement d’agences en propre). Le groupe dispose aujourd’hui de prés de 80 agences en France.

Bastide est aujourd’hui, 32 ans après sa création, spécialisée dans la vente et la location (prestations de services) de matériel médical à destination des particuliers (des personnes âgées, handicapées et malades), ainsi qu’aux professionnels (infirmières, médecins…) et aux collectivités de la santé (EPHAD, maisons de retraite, établissements de soins…).

Vente :

Au niveau de la vente aux particuliers (4 grandes familles)

-Produits anti-escarres : matelas, surmatelas, coussins, pansements spécifiques…

-Produits d’incontinence

-Produits d’aide à la mobilité : fauteuils roulants…

-Produits de confort et d’hygiène : produits d’aide à la toilette et à la mobilité, fauteuils relaxants…

Au niveau de la vente aux professionnels et collectivités de la santé

-Produits destinés aux professionnels de la santé : draps et divans d’examen, gants, petite instrumentation, aiguilles, produits de nettoyage et de désinfection…

-Produits destinés aux collectivités de la santé : produits de désinfection et d’hygiène médical, équipement de la chambre médicalisée…

Prestations de services (Location) :

Au niveau professionnels et particuliers

-L’assistance respiratoire : mise à disposition d’une large gamme d’appareillages et de services adaptés aux différentes pathologies respiratoires (notamment réservoirs d’oxygène, concentrateurs et respirateurs).

-Le maintien à domicile : mise à disposition d’équipement de soins à domicile (lits médicaux, soulèves malades, fauteuils roulants, produits d’aide à la personne…) pour améliorer la vie quotidienne.

-La nutrition – perfusion : mise à disposition principalement de pompes à perfusion, à nutrition et à insuline pour permettre la continuité des soins à domicile.

Lors de ses communications financières la société met en avant 3 activités qui regroupent ventes et prestations de services aux particuliers, comme aux professionnels. Il s’agit de :

-L’activité Respiratoire

-L’activité Nutrition – Perfusion

-L’activité Maintien à domicile

Le chiffre d’affaires a été réalisé au 31/12/2008 à 58.87% en Ventes de matériels et à 41.12% en Prestations de services. 0.011% du CA a été effectué à l’export.

Dernières News

Bastide Le Confort Médical a publié respectivement début février et début mars son chiffre d’affaires et ses résultats du premier semestre 2008/2009. Le CA semestriel est en croissance de 11.02% à 51.27 millions d’euros. Le résultat semestriel à l’inverse, connaît une décroissance de 38.26% à 1.76 millions d’euros sur la même période.

Analyse

Au niveau du chiffre d’affaires

Bastide le Confort Médical a enregistré sur le premier semestre de l’exercice 2008/2009 un chiffre d’affaires en progression de 11.02% à 51.27 millions d’euros, contre 46.18 millions d’euros sur le S1 de l’exercice précèdent. Sur le premier trimestre, l’entreprise avait réalisé un CA de 24.42 millions d’euros en hausse de 14.5%. Sur le deuxième trimestre, confronté à un environnement moins favorable, la hausse est plus « limitée » : 8% pour 26.84 millions d’euros de facturation. Grâce à ses bonnes performances, Bastide se trouve pour l’instant en ligne avec son plan de marche qui fixe maintenant, un objectif entre +5% et +10% de croissance annuelle (cette objectif a été revu à la baisse le 03/03/09, il était précédemment de +10% sur l’exercice 2008/2009).

Le premier semestre a été confronté et perturbé depuis le 01/08/2008 par le changement législatif autour de l’activité des EHPAD. A cette date, les dispositifs médicaux remboursés à la location et à la vente via les organismes de sécurité sociale au titre de la LPPR (liste des produits et prestations remboursables) sont intégrés dans les forfaits des EHPAD. Cette nouvelle réglementation, sur les dépenses d’équipements encadrées des EHPADS, a été sur le S1 plus favorable sur ce segment de clientèle au chiffre d’affaires « Ventes ». Conséquence directe, le CA du groupe sur le S1 2008/2009 a été effectué à 58.87% en Ventes de matériels contre 56.5% au S1 2007/2008 et à 41.13% en Prestations de services contre 43.5% au S1 2007/2008. Il est à noter que au  niveau des « Ventes de matériels » le segment collectivités représente 31% du CA global de l’entreprise dont 80% de ce CA est réalisé auprès des EHPAD. Ce qui fait des EHPAD un enjeu majeur pour Bastide.

Sur le semestre écoulé, la répartition du CA global progresse sur toutes les activités du groupe. A savoir, une progression de 12% pour les activités « Maintien à domicile », et 9% pour les activités « Nutrition – Perfusion » et « Respiratoire ». Point important, l’activité « Maintien à domicile » reste véritablement le cœur de métier de Bastide, puisque cette activité représente 69.3% du CA global contre 68.8% l’année dernière.

Au  niveau des marques propres de Bastide, l’entreprise bénéficie de l’augmentation de son nombre de références par marque et de la forte croissance des nouvelles marques lancées comme Novaset et BCM. Ainsi, les ventes en marques propres connaissent une belle croissance de 18.5% sur le S1 2008/2009 à 10.4 millions d’euros, ce qui représente prés de 21% du chiffre d’affaires du semestre écoulé.

Au niveau du résultat net semestriel

Bastide Le Confort Médical affiche sur le premier semestre 2008/2009 un résultat net en baisse de 38.26% à 1.76 millions d’euros, contre 2.85 millions d’euros sur le S1 2007/2008. Cette chute du résultat net est la conséquence directe, en dehors de l’environnement économique difficile de l’important changement législatif autour des EHPAD. Le nouveau contexte législatif (loi de financement de la Sécurité Sociale votée en 2005 et mis en place le 01/08/2009 art. 48) met maintenant directement en relation EHPAD et fournisseurs de matériels médicaux comme Bastide. Cette nouvelle mesure, mise en place brutalement, a tout d’abord engendré une concurrence très vive entre les différents acteurs du secteur sur le premier trimestre. Bastide s’est donc focalisé sur la conservation, et le renforcement de ses parts de marché sur cette activité. L’entreprise a ainsi réussi à nouer des partenariats avec la plupart des grands groupes du secteur. Malheureusement, les efforts concédés pour la mise en place des partenariats, n’a pas pu être répercuté sur les fournisseurs de Bastide. De plus, elle a eu pour conséquence d’entraîner au sein de l’entreprise un changement de l’ensemble des process de la société dédiés à l’activité EHPAD, qui représente plus de 30% du CA global. Une adaptation informatique a ainsi été nécessaire pour arrêter la facturation unitaire utilisée jusqu’à présent, et mettre en place une facturation forfaitaire. Sur la même période les organismes de sécurité sociale ont adopté une position plus rigide au niveau administratif pour la prise en charge des produits et prestations remboursables.

Il faut noter aussi une hausse des amortissements de prés d’un million d’euros à 4.49 millions d’euros en raison d’une augmentation des stocks de matériels locatifs, résultat de la nouvelle répartition du CA, plus favorable aux ventes de matériels sur le semestre écoulé.

L’ensemble de ses éléments, comme le dit Vincent Bastide dans un entretien sur Boursier.com «… a induit une période de flottement. On remarque donc une diminution ponctuelle de la profitabilité de la société Bastide sur le premier semestre de l’exercice 2008/2009 ». En effet, sur le premier semestre le résultat d’exploitation qui permet de mesurer la performance intrinsèque de Bastide a chuté de 29.93% passant de 4.61 millions sur le S1 2007/2008 à 3.23 millions d’euros sur le S1 2008/2009. Conséquence directe, la marge opérationnelle chute de 3.7 points à 6.3% contre 10% un an auparavant. La progression des ventes de marques propres (+18.5%) plus rémunératrices n’a pas pu compenser la chute des marges.

Perspectives

La plupart des activités de Bastide sont des produits de nécessité qui donnent droit à remboursement par les organismes de sécurité sociale. Ces activités sont donc peu sensibles par nature à l’environnement économique difficile. A l’inverse les produits de confort, non remboursés, peuvent avoir un impact sur les résultats de Bastide, cela dans la mesure ou leur achat peut-être conditionné par l’évolution de l’environnement  économique et notamment le pouvoir d’achat. Afin de tenir compte de cette situation, et d’un début d’année moins dynamique, la direction de Bastide a ajusté son objectif de croissance organique entre 5 et 10% contre 10% précédemment.

Sur le second semestre Bastide devrait se focaliser prioritairement sur le redressement de ses marges, avec comme objectif de commencer l’exercice 2009/2010 dans de bonnes conditions.

Pour atteindre, cette objectif l’entreprise a mis en place comme le dit Vincent Bastide : « …des mesures correctives afin de redresser la rentabilité ». Ainsi, la direction de Bastide souhaite s’attacher sur le S2 à redresser la profitabilité de l’entreprise. Voici les principaux points que l’entreprise souhaite améliorer ou poursuivre :

-Diminution des frais fixes inhérents à l’activité EHPAD. Avec notamment une centralisation et une diminution des services associés à cette activité.

-Terminer les négociations tarifaires avec les différents fournisseurs d’équipements de l’activité EHPAD et mise en place de nouvelles conditions fournisseurs pour l’ensemble des activités du groupe.

-Continuer et accentuer le développement des marques propres (plus rémunératrices en terme de marges) dans le chiffre d’affaires de Bastide.

-Profiter de la montée en puissance de la centrale d’achat pour optimiser encore davantage les marges.

-Mise en place d’un travail correctif pour réduire l’augmentation du BFR sur le S1.

-Poursuivre le développement prometteur des franchises, 4 à ce jour ont été ouvertes. Bastide prévoit l’ouverture au rythme actuel de 1 nouvelle franchise par mois. Le deuxième semestre devrait être l’occasion d’obtenir les premiers bénéfices des franchises sur la marge opérationnelle.

-Poursuivre l’ouverture de nouvelles agences en propre, afin d’obtenir une couverture complète du territoire français. La priorité de développement reste le marché français. Bastide devrait ouvrir 4 nouvelles agences sur le second semestre. Cela portera le nombre de point de vente à prés de 80 sur l’ensemble de la France. Une fois l’installation et l’implantation de ses agences terminées, la société devrait marquer une pause dans sa politique de développement, afin de retrouver un bon niveau de marges.

Autre point important à noter, plusieurs évolutions tarifaires devraient avoir lieu sur le second semestre. Celles-ci devraient avoir un impact positif minime sur le S2, mais un impact significatif sur l’exercice 2009/2010.

Les Fondamentaux

La société Bastide atteint sur la base du cours de clôture au 13/03/09 (6.98 euros) une capitalisation boursière de 51.24 millions d’euros. La capitalisation a été quasiment divisée par deux depuis le 2 janvier 2009 où le cours de bourse de l’entreprise atteignait 14.80 euros.

Voici les points clés du bilan de Bastide Le Confort Médical :

-Le groupe dispose au 31/12/2008 de 36.36 millions d’euros de capitaux propres contre 35.7 millions d’euros au 30/06/2008. Cela représente 4.95 euros par action.

-La société affiche au 31/12/2008 une trésorerie de clôture négative à -3.13 millions d’euros contre une trésorerie d’ouverture à 1.62 millions d’euros au 30/06/2008. L’état de la trésorerie s’explique par l’augmentation exceptionnelle du BFR de l’entreprise. En effet, les délais de règlement des EHPAD ont été allongés sur le premier semestre. L’incidence de la variation du BFR se chiffre à -5.91 millions d’euros. Pour palier à cette situation l’entreprise a eu recours à des découverts bancaires pour -3.61 millions d’euros.

-Conséquence direct du recours au concours bancaire, l’endettement de Bastide sur le S1 est en augmentation à 16.6 millions d’euros. Cette endettement se décompose en 8.83 millions d’euros à échéance moins d’un an. Et 7.83 millions d’euros à échéance plus d’un an. Les dettes financières de Bastide représentent ainsi 45.6% des capitaux propres de l’entreprise. La quasi intégralité de la dette de Bastide est libellée en taux fixe, excepté 0.79 millions d’euros à taux variable. Les emprunts souscrits par la société ne comportent aucun covenant bancaire.

Conclusion

Au regard, de l’ensemble des données connues à ce jour deux sentiments partagés émergent. Tout d’abord, une entreprise performante, devenue le troisième intervenant français sur le marché de la dépendance à domicile et le premier en terme de point de vente (prés de 80 agences). Un groupe qui est positionné sur un secteur structurellement porteur et plutôt à l’abri des vicissitudes et des affres de la crise économique. Cependant, l’action Bastide n’est pas vraiment sous valorisée à l’heure actuelle. L’exposition aux produits non remboursés en cette période de crise n’est pas véritablement chiffrée et la valeur boursière de l’entreprise représente prés de 50% de son CA annuel et environ 14 fois les bénéfices estimés (entre 3.5 et 4 millions d’euros) sur l’exercice 2009/2010.  Cependant en raison de son statut défensif, et d’un marché naturellement en croissance de 3 à 4% par an, il paraîtrait logique de se fixer un objectif court terme de 8.5 euros dans l’attente de la confirmation d’une amélioration des marges sur le second semestre 2008/2009. A moyen terme, si l’entreprise retrouve ses marges de l’exercice 2007/2008, un objectif de 11 euros serait pertinent.

FB

Prochaine publication lors des résultats annuels 2008/2009

Réagir à cet Article