Mardi mai 23rd 2017

Analyse Rueducommerce résultats 2008 2009

Code Isin : FR0004053338

Mnémonique : RDC

Cours extrêmes sur 6 mois : 2.41 / 4.95 euros

Nombres de titres en circulation : 11 089 748

Marché : compartiment C

Actionnariat de référence (source Bloomberg)

APAX : 11.90%

Patrick JACQUEMIN : 8.91%

Gauthier PICQUART : 8.64%

NOBEL compagnie financière: 7.74%

ESD/PESD : 7.28%

GALILEO: 6.48%

FINANCIERE DE L’ECHIQUIER: 5.01%

FEDERAL GESTION (Federal croissance): 1.60%

FEDERAL GESTION (Suravenir reference): 0.35% 

Rueducommerce : Un exercice 2008/2009 résistant malgré la crise !

Présentation

La société Rueducommerce a été créée en 1999 par Patrick Jacquemin et Gauthier Picquart. Dés sa création, l’entreprise s’est spécialisée via son site internet « Rueducommerce.com » dans la distribution en ligne de produits high-tech (informatiques et électroniques) auprès des particuliers. En 2001, l’entreprise propose un service dédié aux Entreprises et Collectivités. La même année, l’entreprise acquiert la société CD & Co spécialisée dans la vente de logiciel (6 millions de CA à l’époque) pour accroître son chiffre d’affaires et sa taille critique. En 2003, la société touche ses premiers bénéfices. Sur l’exercice clos au 31 mars 2004, l’entreprise dépasse pour la première fois les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires. En 2005, le groupe décide de s’introduire en Bourse pour renforcer la notoriété de la marque et de la société, ainsi que sa solidité financière. En 2006, la société lance sur son site, un espace de petites annonces gratuites généralistes et ouvre un site internet en Espagne « Avenidadelcomercio.es ». La même année, la société décide de créer une régie publicitaire, pour développer la publicité sur le site et accroître ses revenus. En 2007, Rueducommerce passe à la vitesse supérieure sur le segment pro et crée un site dédié aux professionnels (entreprises et administrations) « Rueducommerce-pro.com ». Cette même année, la société étend ses activités par la création d’une galerie marchande sur son site. Cette galerie fédère aujourd’hui 700 sites commerçants partenaires dans des domaines très variés non couverts par l’entreprise comme le bricolage, l’électroménager, le sport, la mode…Rueducommerce fait profiter de sa visibilité, notoriété et audience, aux sites inscrits dans la galerie. En échange, Rueducommerce prélève une commission sur les ventes réalisées. Fin 2007, l’entreprise propose pour ses clients des services d’assurances (vol, casse), d’extension de garantie et d’assistance à domicile (maintenance dépannage). En 2008, Rueducommerce lance « les packs 1 euros » en proposant à ses clients d’obtenir pour seulement 1 euro des produits technologiques haut de gamme (TV écran plat, GPS…) contre la souscription d’un ou deux forfaits téléphoniques avec téléphone inclus. Début 2009, l’entreprise participe à la consolidation du secteur via l’acquisition des filiales de e-commerce de France Telecom : Clust.com et Topachat.com

Fondée en 1999, l’entreprise fête cette année ses 10 ans. Ces 10 années ont permis à la société de devenir l’un des leaders français de l’e-commerce.

Dernière News

Rueducommerce a publié le 5 mai dernier son chiffre d’affaires annuel 2008/2009. Celui-ci s’élève à 319.7 millions d’euros. Le 9 juin dernier, l’entreprise a rendu public ses résultats annuels 2008/2009. La société affiche un résultat net en baisse par rapport à l’exercice précédent à 2.1 millions d’euros.

Analyse

Au niveau du Chiffre d’Affaires :

La société Rueducommerce a réalisé sur l’exercice 2008/2009 un chiffre d’affaires de 319.7 millions d’euros en progression de 3.4% contre 309.1 millions d’euros sur l’exercice précèdent. A noter que, hors intégration de Topachat.com et Clust.com acquis le 27/02/09, la hausse du CA serait limitée à 2.9%. Sur l’exercice, la croissance du CA a été positive sur tous les trimestre excepté le T2, ou le CA a chuté de 2.3% par rapport au T2 2007/2008. Rueducommerce avait défendu sa médiocre performance du T2 par un ralentissement économique généralisé et une volonté de ne pas baisser ses prix dans un contexte de forte pression baissière de la part de ses concurrents. L’entreprise ne souhaitant pas acquérir ou conserver des parts de marché à n’importe quel prix. Le T4 en croissance de 1.8% est quant à lui relativement moyen. En effet, hors intégration des acquisitions (contribution de 1.6 millions d’euros) le CA se serait affiché à 67.7 millions d’euros en baisse de 0.58%. La direction explique cela par des niveaux de stocks relativement bas au sortir de la période de noël ayant entraînés, des ventes lors des soldes, inférieures à celle de l’exercice précèdent.

Concernant, le volume d’affaires annuel c’est-à-dire avec intégration de l’ensemble du chiffre d’affaires des partenaires de la Galerie marchande, il s’établit à 338 millions d’euros en augmentation de 8.2%, contre 312.2 millions d’euros en 2007/2008. En regardant, de plus prés on constate que la Galerie marchande a véritablement pris son essor sur l’exercice 2008/2009. Ainsi, son chiffre d’affaires est passé de 3.1 millions d’euros sur l’exercice 2007/2008 à 18.3 millions d’euros sur l’exercice écoulé. Soit une croissance impressionnante de 490% ! Cette très belle performance de la Galerie Marchande qui regroupe maintenant 700 partenaires confirme son statut de relais de croissance. 

Le chiffre d’affaires sur le premier semestre 2008/2008 se répartissait comme suit (la répartition sur l’exercice 2008/2009 sera connu lors de la publication du rapport annuel) :

-Ventes de produits High-Tech (informatiques, électroniques) : 95.7% dont 89.3% au particuliers et 9.7% aux professionnels.

-Ventes d’espaces publicitaires et prestations de services : 4.3%

97% du chiffre d’affaires est réalisé en France Métropolitaine.

Au niveau du résultat net :

Dans un environnement économique difficile, Rueducommerce a enregistré sur l’exercice 2008/2009 des résultats honorables. Ainsi, le résultat net s’élève à 2.1 millions d’euros en repli de 25.2% par rapport aux 2.8 millions d’euros de l’exercice 2007/2008. La marge brute s’établit à 51.7 millions d’euros en augmentation de 19.7%. Elle représente 16.17% du CA contre 13.94% sur l’exercice 2007/2008. Il s’agit de la meilleur performance de l’entreprise depuis l’exercice 2003/2004 ou la marge brute avait représenté 16.8% du CA. Ce niveau de marge est le résultat d’une progression de la marge brute produit, de la montée en puissance importante de la Galerie et du développement de l’offre de services.

Le résultat opérationnel qui permet de mesurer la performance intrinsèque de l’entreprise,  affiche lui, une régression de 36.3% à 2.2 millions d’euros contre 3.5 millions d’euros un an plutôt. Cette chute du résultat opérationnel est la conséquence d’une croissance des charges externes et des frais de personnel supérieure à la progression de la marge brute.

En effet, les charges externes ont augmenté de 26.01% sur un an glissant à 31.93 millions d’euros contre 25.34 millions d’euros sur l’exercice précèdent. Cette situation est le résultat d’une forte progression de 12.98% du nombre de transactions groupe à 1.74 millions, conjugué à un panier moyen en déclin de 6.8% par rapport à l’exercice précèdent à 188 euros. Cette situation a entraîné mécaniquement une hausse des frais logistiques et de transport, avec un nombre de colis expédiés en augmentation de 9.1%. A cela, se sont rajoutés des investissements publicitaires en forte croissance suite au lancement en juin 2008 des «Packs 1 euros ». Ces investissements ont été conséquents puisqu’ils ont donné lieu à une campagne publicitaire à la fois TV et Online conjuguée à un dispositif d’affichage dans le métro parisien. Le montant de ces investissements que l’on peut estimer supérieur à un million d’euros n’est pas chiffré par l’entreprise. Pour finir, des dépenses techniques ont été nécessaires afin d’intégrer dans de bonnes conditions le nouveau pôle d’activité Topachat/Clust.

Pour les frais de personnel, ceux-ci ont cru de 30.48% sur l’exercice 2008/2009 à 14.98 millions d’euros contre 11.48 millions d’euros un an auparavant. Cette forte progression des frais de personnels s’explique :

-Par la création d’une équipe dédiée aux « packs 1 euros »

-Par le renforcement des équipes pour accompagner le vif développement de la Galerie Marchande

-Par la nécessité d’accroître les effectifs pour conserver une qualité de service, nécessaire avec la croissance et les ambitions de l’entreprise.

-Par une augmentation des personnels administratifs pour répondre à une progression importante des volumes de colis.

A cela, il faut rajouter une provision de 0.4 millions d’euros enregistrée dans les frais de personnel pour la mise en place de la participation dans l’entreprise, signe positif pour l’avenir.

Perspectives

Le dernier communiqué du groupe lors des résultats annuels donne relativement peu d’informations sur les perspectives de l’exercice 2009/2010. On peut simplement noter les propos de Gauthier Picquart, PDG de Rueducommerce qui a déclaré lors du dernier communiqué : « La Galerie poursuit sa montée en puissance grâce au travail réalisé de façon continue sur la profondeur de son offre et ses développements technologiques. L’acquisition dans de bonnes conditions opérationnelles des fonds de commerces de TopAchat et de Clust marque la volonté de Rueducommerce d’accélérer le développement de sa base historique da ns le High Tech. Enfin, le renforcement récent de nos activités de régie publicitaire prépare Rueducommerce à un enrichissement significatif de son modèle économique conséquence directe de la poursuite de la croissance de l’audience. Au-delà d’un premier semestre 2009/2010 qui sera marqué par l’environnement économique déprimé, ces dynamiques valident notre projet de devenir la première plateforme de e-commerce en France ».

On comprend donc que l’entreprise souhaite axer le nouvel exercice sur la Galerie Marchande véritable relais de croissance du groupe, sur la monétisation de son audience internet toujours en hausse avec prés de 150 millions de visites sur l’exercice et sur le renforcement de son positionnement historique qui est le High Tech, avec l’acquisition de Clust et TopAchat, devant permettre de créer une dynamique positive.

Cependant une interview de Boursier.com en date du 10/06/09 de Gauthier Piquart donne quelques informations supplémentaires. A savoir, que les mois d’avril et de mai ont été relativement moyen en terme d’activité : « Avril a été moins bon que mai…la consommation reste difficile à appréhender dans la période actuelle. » Au niveau de Galerie marchande on apprend que celle-ci va enfin contribuer au résultat de l’entreprise, mais uniquement sur le deuxième semestre de l’exercice 2009/2010. « La Galerie sera rentable dés le deuxième semestre, mais sur l’ensemble de l’exercice elle ne devrait pas encore l’être. Elle pèsera toutefois beaucoup moins sur nos comptes que lors du dernier exercice. »

Hormis cela, l’entreprise dispose d’une marge de manœuvre financière appréciable pour l’exercice 2009/2010, lui permettant de garantir son indépendance et sa pérennité. Rueducommerce reste ainsi ouvert à toute opportunité de croissance externe afin de participer à la consolidation du secteur.

Fondamentaux

Sur la base du dernier cours de 4.30 euros, en date du 19/06/09, la capitalisation boursière de Rueducommerce s’élève à 47.68 millions d’euros. Une valorisation qui reste relativement modeste face à la qualité des fondamentaux de l’entreprise. Voici les éléments clés de sa structure financière :

-Capitaux propres : ils se montent au 31/03/09 à 32.52 millions d’euros en progression de 9.51%. Il représente 3.2 euros par action.

-Trésorerie : La trésorerie de clôture au 31/03/09 s’établit à 20.68 millions d’euros en hausse de 5.03% malgré les acquisitions réalisées sur l’exercice. Elle se chiffre à 1.86 euros par action.

-L’endettement reste non significatif au 31/03/09. Il est composé de 25K euros d’emprunts à moins d’un an.

Le Bénéfice net par action (BNPA) se monte à 0.19 euros par action.

Conclusion

Finalement, malgré l’absence de guidance chiffrée et sans tendance sur son activité on peut cependant admettre que Rueducommerce aborde l’exercice 2009/2010 dans de bonnes conditions. Son objectif de croissance rentable est toujours présent, et cela malgré un environnement économique qui restera déprimé sur 2009. Sa bonne santé financière, avec une structure bilancielle solide lui permet de voir l’avenir sereinement. L’exercice 2009/2010 sera certainement difficile, mais l’entreprise dispose des ressources et des moyens pour réussir ce challenge. De plus, si l’entreprise a vu aboutir cette année des projets de croissance externe permettant de renforcer sa base historique du High Tech, son ambition en la matière demeure intacte. L’entreprise restera donc ouverte dans un contexte particulièrement propice aux rapprochements à toute opportunité de croissance externe. Au vu des données actuelles, de sa structure financière solide et de sa valorisation raisonnable, un objectif de cours à 6.5 euros paraît atteignable à moyen terme.

FB

Prochaine analyse sur la valeur lors des résultats semestriels 2009/2010

Réagir à cet Article