Lundi mai 29th 2017

Gea analyse résultats semestriels 2008 2009

Code Isin : FR0000053035

Mnémonique : GEA

Cours extrêmes sur 6 mois : 11.25 / 27.50 euros

Nombres de titres en circulation : 1 200 000

Marché compartiment : C

Actionnariat de référence (source Bloomberg)

Serge ZASLAVOGLOU : 33.33%

CM-CIC Capital Privé : 6.77%

RICHELIEU FINANCE : 4.97%

CM-CIC Asset Management : 1.67%

MEESCHAERT FCP : 1.08%

GEA, très bonnes performances pour le premier semestre 2008/2009 !

Présentation

Depuis sa création en 1970 et son introduction en bourse au second marché en 1994, GEA (Grenobloise d’Electronique et d’Automatismes) est devenu le leader français puis mondial de son secteur d’activité. L’entreprise est spécialisée dans la conception, la production et la commercialisation de systèmes électroniques et informatiques de perception et de contrôle de péages autoroutiers.

Son chiffre d’affaires (d’après le rapport annuel 2007/2008) se répartit dans 4 domaines :

-Systèmes de péage autoroutier et systèmes de péages pour parking : voies de sorties manuelles et automatiques, systèmes informatiques de gare et centraux, systèmes de péages dynamiques (télépéage…), bornes d’entrée et de sortie automatiques, caisses automatiques et manuelles de paiement…

-Badges 

-Services de maintenance

-Divers : prestations de services

GEA est le premier fournisseur du marché français, ainsi huit sociétés françaises d’autoroutes sur neuf qui utilisent des équipements de sa fabrication. GEA revendique environ 60% du parc installé sur le territoire français.

GEA dispose de plus de 8000 terminaux de péage en service à travers le monde et a vendu prés de 1.2 millions de badges de télépéage.

Dernières news

GEA a publié ses résultats semestriels le 29 mai dernier. Au cours du 1er semestre 2008/2009, l’entreprise de Meylan a réalisé un chiffre d’affaires de 28.66 millions d’euros en forte progression par comparaison au premier semestre 2007/2008. Le résultat net publié a été quasiment multiplié par trois. Il s’affiche à 3.06 millions d’euros.

Analyse

Au niveau du chiffre d’affaires :

GEA a donc réalisé sur le premier semestre de l’exercice 2008/2009 un chiffre d’affaires de 28.66 millions d’euros en forte hausse de 36.79% par rapport au S1 2007/2008. Comme à son habitude les communiqués de GEA sont assez laconiques. On peut cependant relever que cette forte hausse d’activité est le fruit des investissements engagés lors du démarrage des contrats pluriannuels obtenus antérieurement. Hormis cela, la société reste dans ces précisons sur le semestre écoulé relativement concise.

A noter cependant, la très bonne performance du premier trimestre avec un chiffre d’affaires en progression exceptionnelle de 54.44% à 16.35 millions d’euros contre 10.58 millions d’euros lors du T1 2007/2008. Peu de détails sont apportés pour expliquer ces bons résultats, en dehors des commentaires habituelles : « Aucun élément majeur de l’activité propre de l’entreprise ni aucun facteur extérieur n’a eu d’influence sensible sur l’activité de GEA au cours du trimestre écoulé. L’activité de la société ne présente aucun caractère saisonnier et le chiffre d’affaires trimestriel n’est pas représentatif de l’exercice ».

Au niveau du T2, bien que n’ayant aucune informations apportées précisément sur ce trimestre, on peut constater que l’activité est en hausse de 18.70% sur un an glissant à 12.31 millions d’euros.

Sur le semestre écoulé la répartition de l’activité s’effectue comme suit :

-L’activité Péage et Parking représente 94.96% du CA à 27.22 millions d’euros.

-L’activité Maintenance constitue 4.97% du CA à 1.42 millions d’euros.

-L’activité Divers (Prestations de services) 0.07% du CA avec 19Keuros.

La comparaison avec la répartition de l’activité lors du S1 2007/2008 est impossible. En effet, le rapport d’activité semestriel 2008/2009 ne détaille pas la production réalisée par l’activité Badge. Cette activité est pourtant l’un des relais de croissance de l’entreprise. Celle-ci est a priori intégrée dans l’activité Péage et Parking.

Au niveau International, le CA réalisé à l’export représente 23.18% du CA global pour 6.64 millions d’euros contre 3.94 millions d’euros sur le S1 2007/2008. L’activité à l’international a donc progressé de 68.55%.

Au niveau du résultat net :

Le spécialiste de l’intégration et du développement des systèmes d’informatiques et électroniques de perception de péage a publié dans un contexte économique difficile des résultats semestriels excellents. Ses résultats permettent de confirmer, le très bon exercice 2007/2008. Ainsi, le résultat net s’établit à 3.06 millions d’euros en hausse de 197% contre 1.03 millions d’euros un an auparavant. Le résultat d’exploitation qui permet de mesurer la performance intrinsèque de l’entreprise se monte à 5.11 millions d’euros en très grosse progression de 156% en comparaison du REX 2007/2008 de 1.99 millions d’euros. Cette augmentation importante du résultat d’exploitation s’explique notamment par une utilisation optimale de l’outil de production de l’entreprise. A noter aussi la progression constante du taux de marge brute qui s’établit à 51% contre 49.6% sur le S1 2007/2008.

Finalement, GEA recueille aujourd’hui les fruits de ses nombreux investissements engagés lors du démarrage des contrats pluriannuels obtenus précédemment. Mais, ses résultats sont aussi la résultante de la rationalisation de ses outils de production et d’une gestion très rigoureuse par l’entreprise de ses coûts. En effet au niveau de son poste achats : le total de ses consommations externes s’établit à 16.46 millions d’euros en progression de 29.73% à comparer avec un CA en hausse de 36.79%. Au niveau, plus large des charges d’exploitation l’optimisation des coûts est plus visible : Les charges d’exploitation globales s’établissent à 23.3 millions d’euros en augmentation de 23.04%, toujours à comparer à un CA en progression de 36.79%. GEA arrive donc sur son S1 à conjuguer de manière très efficiente croissance forte et rentabilité.

Perspectives

GEA a réussi sur le premier semestre de l’exercice 2008/2009 une très belle performance qui lui permet d’afficher un certain optimisme pour le deuxième semestre de son exercice. L’entreprise souhaite grâce à sa structure financière de qualité accentuer ses investissements en recherche et développement afin de conserver sur ses concurrents son avance technologique.

Le carnet de commandes GEA est au beau fixe. Il s’élève au 31/03/09 à 63 millions d’euros en hausse de 3.2% par rapport au 30/09/08. Il s’agit du plus haut niveau de commande jamais atteint par la société. Le précèdent record avait été atteint en septembre dernier. Au niveau de son exposition à l’international, 34% du carnet de commandes sera exporté contre 41% six mois plutôt.

A prendre en note, que sur le premier semestre GEA a remporté l’obtention de plusieurs contrats d’envergure auprès de plusieurs compagnies d’autoroutes dont notamment au Maroc et en Croatie. Celles-ci ont confié le renouvellement et l’automatisation de leurs systèmes de péages pour un montant minimum de 23 millions d’euros et un montant maximum de 54 millions d’euros. Seul le montant minimum a été retenu dans le carnet de commandes. De part  ce principe de précaution, le carnet de commandes est volontairement minoré.

Fondamentaux

Sur la base du dernier cours au 08/06/09 de 25.76 euros, la capitalisation boursière de GEA s’établit à 30.91 millions d’euros. La valorisation de l’entreprise a progressé de prés de 73% sur les trois derniers mois et de 97% depuis son point bas annuel 2009 de janvier à 11.25 euros. La forte progression du titre sur les dernières semaines permet maintenant à GEA d’atteindre une valorisation enfin conforme à la très bonne facture de son bilan.

Les points clés de la structure bilancielle de GEA sont les suivants :

-Capitaux propres : il représente au 31/03/09, 23.50 millions d’euros soit 19.58 euros par action.

-Trésorerie : la trésorerie de clôture au 31/03/09 s’établit à 22.41 millions d’euros soit 18.68 euros par action. Elle est composé de 14.46 millions d’euros de disponibilités principalement des comptes à terme et de 7.96 millions d’euros en valeurs mobilières de placement.

-Endettement : il est quasi inexistant avec 9Keuros d’emprunts et dettes financières.

Le bénéfice net par action (BNPA) se monte à 2.55 euros.

Conclusion

La forte progression du cours de bourse de l’entreprise sur les 3 derniers mois et surtout depuis le communiqué des résultats du premier semestre, permet à GEA de retrouver enfin une valorisation boursière reflétant sa très bonne structure financière et ses perspectives optimistes. Actuellement, le potentiel de hausse semble plus restreint. En effet, le titre paraît à l’heure actuelle correctement valorisé. Il est maintenant nécessaire d’attendre les prochains communiqués de la société pour savoir si la tendance actuelle va se poursuivre sur le second semestre. La direction affiche toujours une certaine assurance. Le précèdent objectif de 20 euros a été atteint courant mai. A ce jour, dans l’attente des prochaines annonces aux marchés un objectif de cours à 26 euros parait cohérent.

FB

Prochaine publication sur la valeur lors des résultats annuels 2008/2009.

Réagir à cet Article