Vendredi novembre 22nd 2019

Citations Jean Baptiste Say

« Qu’entendez-vous par l’utilité ? J’entends cette qualité qu’ont certaines choses de pouvoir nous servir, de quelque manière que ce soit. Pourquoi l’utilité d’une chose fait-elle que cette chose a de la valeur ? Parce que l’utilité qu’elle a la rend désirable, et porte les hommes à faire un sacrifice pour la posséder. On ne donne rien pour avoir ce qui n’est bon à rien ; mais on donne une certaine quantité de choses que l’on possède (une certaine quantité de pièces d’argent, par exemple) pour obtenir la chose on éprouve le besoin. C’est ce qui fait sa valeur. »

Jean-Baptiste Say, Catéchisme d’économie politique, 1821

« Henri IV ne fut pas un des moins despotes des rois de France, et cependant la France prospéra sous son règne, parce qu’on n’y tracassait pas les particuliers. »

Jean-Baptiste Say, Cours d’économie politique, 1840

« Le fait seul de la formation d’un produit ouvre, dés l’instant même, un débouché à d’autres. »

Jean-Baptiste Say, Cours d’économie politique, 1840

« Le meilleur de tous les plans de finance est de dépenser peu, et le meilleur de tous les impôts est le plus petit. »

Jean-Baptiste Say, Cours d’économie politique, 1840

« Adam Smith n’a pas embrassé l’ensemble du phénomène de la production et de la consommation des richesses ; mais il a tant fait, que nous devons être pénétré pour lui reconnaissance. »

Jean-Baptiste Say, Cours d’économie politique, 1840

« La perfection de l’administration est d’administrer peu. »

Jean-Baptiste Say, Cours d’économie politique, 1840

« L’entrepreneur d’industrie peut n’avoir que fort peu de connaissances ; mais il faut beaucoup de jugement pour se servir à propos des connaissances et des talents qui circulent dans la société, et pour les appliquer à des créations d’utilité. »

Jean-Baptiste Say, Cours d’économie politique, 1840

« La vente et les achats ne sont dans la réalité que des échanges de produits. »

Jean-Baptiste Say, Cours d’économie politique, 1840

« Quand un boulanger brûle du bois pour cuire son pain, il le consomme reproductivement, parce qu’il ajoute à son pain toute la valeur qu’il ôte à son bois. Mais le bois que nous brûlons pour nous chauffer est consommé improductivement, car il ne résulte de cette combustion aucune valeur qui remplace la valeur du bois. »

Jean-Baptiste Say, Cours d’économie politique, 1840

« Qu’est ce que nous enseigne l’économie politique ? Elle nous enseigne comment les richesses sont produites, distribuées et consommées dans la société. »

Jean-Baptiste Say, Cours d’économie politique, 1840

« C’est en partie parce qu’on a inventé la charrue qu’il a été permis aux hommes de perfectionner les beaux-arts et tous les genres de connaissances. »

Jean-Baptiste Say, Cours d’économie politique, 1840

« Il n’est pas possible, sans doute, de bannir entièrement les abstractions des sciences expérimentales […] mais je pense que ces abstractions ne doivent pas tenir lieu de l’expérience ou de l’observation, et qu’elles ne sont bonnes à rien si elles se trouvent leur être contraires. »

Jean-Baptiste Say, Cours d’économie politique, 1840

« L’objet de l’Economie Politique semble avoir été restreint jusqu’ici à la connaissance des lois qui président à la formation, à la distribution et à la consommation des richesses […] Cependant, on put voir, dans cette ouvrage même, que cette science tient à toute la Société […] L’Economie Politique, qui semblait n’avoir pour objet que les biens matériels, s’est trouvée embrasser le système social tout entier. »

Jean-Baptiste Say, Cours d’économie politique, 1840

Voir aussi: Les Citations des autres auteurs de « l’Ecole Classique »

Pages : >Page 1 >Page 2

Réagir à cet Article