Vendredi juillet 21st 2017

Interview Cédric Fele : Le Confort à Domicile

Interview Cédric Fele

Cédric Fele / Gérant et Fondateur du Confort à Domicile, société de services à la personne.

Le Confort à Domicile : société créée en 2005

« Notre objectif pour l’année 2010 est d’atteindre une croissance de 40% de notre volume d’affaires ! »

Pouvez-vous nous présenter brièvement votre activité ?

Je tiens avant toute chose à remercier fb-bourse.com pour l’opportunité qui m’est donnée de parler de mon entreprise. Le Confort à Domicile est une structure de services à domicile à destination principalement des personnes âgées et des parents, pour la garde de leurs enfants. Nous sommes aujourd’hui une équipe de 35 personnes et nous avons généré 0.52 million € de volume d’affaires en 2009 et nos premiers bénéfices. L’objectif pour l’année 2010 est d’atteindre une croissance de notre chiffre d’affaires d’au moins 40%.

Quel a été l’impact de la crise économique sur votre entreprise ?

Nous n’avons pas forcément subi cette crise économique. En effet, nous nous positionnons sur une activité non délocalisable et difficilement substituable, les personnes âgées et les enfants auront toujours besoin de bonnes volontés et de savoir-faire pour s’occuper d’eux. Cependant, nous avons senti un fléchissement sur notre activité de ménage auprès des personnes actives. Celles-ci peuvent se substituer à nos services en prenant sur leur temps libre, pour faire elles-mêmes leur ménage. Nous avons donc du chercher à développer le nombre de clients et les satisfaire au plus haut point afin d’éviter toutes répercutions économiques éventuelles.

L’activité du Confort à Domicile n’est-elle pas concurrencée par le chèque emploi service universel (CESU), qui permet aux particuliers d’employer plus facilement des aides à domicile ?

Là réponse est clairement non ! Le CESU est aujourd’hui un moyen simple de paiement, qui représente pour nous une évolution dans l’accès aux services à domicile. Cependant, le revers de la médaille est un allongement des délais de paiement pour l’obtention des remboursements auprès de l’organisme gestionnaire des CESU. Nous recommandons donc à nos clients réglant de cette manière de nous transmettre les CESU en début de mois. Le système des CESU fonctionne aussi très bien pour le particulier employeur, qui lui permet de simplifier des démarches administratives. Le particulier employeur n’est pas un concurrent, car la vision n’est pas la même. Lorsqu’un particulier emploie une personne directement, c’est qu’il s’agit de cas lourd ou spécifique. Il supprime un intermédiaire, c’est à dire une structure extérieure et ainsi diminue ses dépenses. A l’inverse, dans notre cas nous sommes les employeurs. Ce système convient particulièrement aux personnes qui veulent se tranquilliser et se décharger des contraintes inhérentes à nos métiers. De plus, ils ont en face d’eux un interlocuteur unique compétent pour exprimer leurs besoins et leurs problèmes.

Le travail non déclaré ou dit « au noir » ne reste-t-il pas votre premier concurrent ?

Une nouvelle fois, la réponse est non! Comment pouvons nous lutter contre le travail au noir? Nous pouvons supposer qu’il y en a énormément, de plus les chiffres de la profession nous confirme qu’il s’agit du premier employeur du secteur. Ce qui permettra d’enrayer ce problème majeur, réside dans l’approfondissement des dispositions gouvernementales mise en place pour la promotion des services à la personne ou plus connues sous le nom de « loi Borloo » du nom du ministre qui a contribué à révolutionner la vision de notre métier en 2005.

L’effet volume jouant à plein dans votre activité : Envisagez-vous de faire de la croissance externe ?

Il faut avant tout savoir que nos métiers ne dégagent pas de marges très élevées. En effet, c’est sur l’effet volume que nous devons travailler, conjugué à une rationalisation de nos fonctions support. Par conséquent, nous ne cherchons pas à racheter nos confrères, mais plutôt à faire de la croissance organique et pourquoi pas, dans un avenir proche créer de nouvelles agences.

Quelles sont vos perspectives pour 2010 ?

Notre objectif pour l’année 2010 est d’atteindre une croissance de 40% de notre volume d’affaires! Cela peut paraître ambitieux, mais jusqu’à aujourd’hui, nous avons toujours connu une progression à deux chiffres de notre activité. Nous ne sommes pas l’Oréal ! Mais nous connaissons un boom important et une explosion de la demande dans notre secteur. À moyen terme nous escomptons ouvrir de nouvelles antennes sur l’Ile de France et pourquoi pas en province.

Propos recueillis par fb-bourse.com

Pour plus d’informations sur la société le Confort à Domicile : www.confadom.com

Réagir à cet Article