Vendredi juillet 21st 2017

Les Points clés du système de Bretton Woods

Points clés du système de Bretton Woods (1945-1971) de son origine à sa fin

Pour reconstruire les pays touchés par la seconde guerre mondiale, l’idée d’un système monétaire mondial occupa les esprits. Elle se concrétisa par des accords signés en 1944 à Bretton Woods (USA). Ils dessinèrent les grandes lignes d’un nouveau système financier international : le système monétaire de Bretton Woods.

ORIGINE

Dès 1941, des projets de création d’institutions monétaires d’après-guerre virent le jour pour éviter l’effondrement de l’économie que connut les États-Unis après 1929 et qui se répercuta sur l’économie mondiale.

John Maynard Keynes (le célèbre économiste britannique) fut l’instigateur d’un nouveau plan monétaire basé sur une nouvelle unité de réserve appelée le « bancor ».

Mais comme les USA avaient l’économie la plus puissante en 1944 et détenaient 2/3 des réserves d’or, Harry Dexter White (économiste américain) fit part au président Roosevelt de sa volonté de baser ce système sur le dollar.

44 nations se penchèrent sur le sujet lors d’une conférence aux USA qui dura 3 semaines. Le 22 juillet 1944, des accords économiques furent signés à Bretton Woods.

Le nouveau système a adopté le système du Gold Exchange Standard (étalon de change or), à savoir : l’or est un étalon qui fixe la parité des monnaies (régime de changes fixes). Or le dollar est la seule monnaie convertible en or, il est donc choisi comme monnaie de référence, celle du règlement des paiements internationaux.

Le système de Bretton Woods fit alors de l’état américain le pilier de cette nouvelle organisation monétaire.

Mais la découverte de nouveaux gisements d’or, l’évolution et amélioration des économies des pays et des échanges commerciaux internationaux allaient condamner le système de Bretton Woods.

LES PRINCIPES DU SYSTÈME

Le système de Bretton Woods se base alors sur la mise en place d’un système de coopération économique pour promouvoir le libre-échange et développer l’économie grâce à une monnaie stable.

A l’issue des accords de Bretton Woods, il fut décider que :

- les monnaies des pays sont convertibles en dollar lui-même convertible en or.

- Le dollar était la seule monnaie mondiale convertible en or

- Les taux de change sont fixes (variation de +/- 1%).

Deux institutions financières internationales furent créées :

- la banque mondiale destinée à « booster » les économies des pays ravagés par la guerre.

- le fonds monétaire international, FMI, destiné à distribuer les fonds, à assurer la stabilité des monnaies et à contrôler leur parité.

Une troisième institution était prévue pour surveiller les restrictions aux échanges internationaux, l’Organisation Internationale du Commerce qui ne vit jamais le jour.

L’ÉCHEC DU FMI

Le FMI échoua dans sa mission de surveillance de la bonne conduite des états dans leurs politiques économiques.

En effet le développement des pays européens, du Japon et l’émergence des pays du Tiers-Monde déséquilibra les forces au sein du FMI entrainant la compétition avec le dollar et des difficultés pour la monnaie américaine.

Des droits de tirage spéciaux (DTS) furent établis dans les années 60 et le 15 août 1971, Nixon suspend même la convertibilité du dollar en or. Le système s’effondre.

En décembre de la même année, un accord est signé à Washington, par le Groupe des Dix (Belgique, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon, Pays-Bas, Royaume-Uni, Allemagne et Suède). Cet accord (Smithsonian Institute) a réaligné la parité des monnaies européennes par rapport au dollar et élargit la marge de fluctuation de monnaie à 2,25 %.

En 1976, les statuts du FMI sont simplement amendés : le flottement des monnaies est officialisé (accords dela Jamaïque).

LES PROBLÈMES DE LA BANQUE MONDIALE

Elle devait financer la reconstruction des pays et regroupait trois institutions :

-la BIRD(Banque Internationale pourla Reconstructionet le Développement), 1944.

- L’AID (Association Internationale pour le Développement) qui réserve les prêts aux pays les plus pauvres (1960).

-La SFI(Société Financière Internationale) qui finance les entreprises privées (1956).

Depuis, les fonctions des institutions ont beaucoup évolué même si l’objectif principal est de veiller à la stabilité monétaire.

LA CHUTE DU SYSTÈME

Dès 1968, les banques centrales qui discréditaient désormais le système, commencent à transformer leurs dollars en or pour reconstruire leur économie.

La réserve en or chute alors et entraine une inflation du dollar. Ce qui conduit le président Nixon à couper le lien entre le dollar et l’or et à dévaluer l’or. Cette décision met fin aux accords de Bretton Woods.

Le système monétaire de Bretton Woods fut cependant une excellente expérience pour la croissance économique des pays mais son cadre contraignant fut la raison de son échec.

FB pour FBBOURSE.COM

Réagir à cet Article