Dimanche juillet 23rd 2017

Total : vers une revalorisation des dividendes en 2014

Revalorisation des dividendes à partir de 2014

2014, une année favorable aux actionnaires de Total

Durant, l’année 2014, Total, le major pétrolier français, devrait revaloriser ses dividendes de manière significative, repositionnant ainsi l’actionnaire au cœur de sa stratégie de développement. La hausse est, selon plusieurs experts de la place financière, supposée se poursuivre jusqu’en 2017.

Jusqu’à présent, les lourds investissements de la firme, notamment dans les infrastructures, avaient principalement permis d’élargir les potentiels revenus à moyen terme, mais avait en revanche réfréné les ardeurs de certains actionnaires, dont les dividendes connaissaient une relative stagnation. En effet, depuis 2008, la part des bénéfices revenant aux porteurs d’actions n’avait presque pas augmenté, alors que les dépenses occasionnées par les investissements sur le long terme avaient littéralement explosé.

Cependant, l’année 2014 pourrait constituer un véritable tournant, dans la mesure où les investissements vont baisser, alors que ceux effectués dans le passé vont commencer à porter leurs fruits. Ces résultats se traduiront par une augmentation du free cash flow en fin d’année, et donc une récompense potentiellement plus élevée de la fidélité des actionnaires. Le free cash flow annuel de Total pourrait en effet avoisiner les 15 milliards de dollars d’ici la fin 2014. Plusieurs explications à cette nette amélioration:

-L’optimisation des infrastructures de la firme, notamment dans le cadre de projets tels que Jubail, ville saoudienne où se trouve l’un des principaux oléoducs du Golfe.

-Le renouvellement de la licence ADCO, c’est à dire du permis d’exploitation de pétrole onshore aux Emirats Arabes Unis.

-Les développements des projets de Vaca Muerta (champs de pétrole et de gaz de schiste situé en Argentine) et les participations notables dans l’exploration d’autres éventuels champs pétrolifères.

-La fermeture prévue des unités de raffinage les moins productives et rentables, telles que certains sites en France.

En conséquence, les dividendes versés aux actionnaires devraient augmenter d’environ 5 points pour l’année à suivre puis de 8 points par an entre 2015 et 2017. Le rendement annuel du dividende (avant impôts) sera ainsi compris entre 5% et 6%.

La juste valeur de l’action oscille entre 42 et 45 euros l’action. Il s’agit là d’un prix raisonnable en comparaison avec les entreprises concurrentes du secteur, d’autant plus que Total dispose depuis peu d’une meilleure organisation sur le plan financier, notamment par rapport à la compagnie néerlandaise Shell et à la firme britannique BP.

FB pour FBBOURSE.COM

Réagir à cet Article