Vendredi mars 24th 2017

Analyse Freelance.com Résultats annuels 2008

Code Isin : FR0004187367

Mnémonique : ALFRE

Cours extrêmes sur 6 mois : 0.50 / 1.36 euros

Nombre de titres en circulation : 2 739 996

Marché : Alternext

Actionnariat de référence (source Bloomberg)

Fondateurs et dirigeants : 54.43%

Managers et actionnaires historiques : 10.04%

Republic Alley : 7.91%

Gaétan Carnot : 6.78%

Chiffre d’affaires stable mais bénéfice en berne sur 2008 !

Présentation

En 1996, les deux fondateurs Sylvain VIEUJOT et André MARTINIE (respectivement Directeur Général et Président de Freelance.com) décide de créer via la reprise d’une entreprise existante, une société de prestations de services intellectuelles de haut niveau à destination des entreprises. Ce modèle est encore peu connu à l’époque. Il se base sur la mise à disposition de free-lances (prestataires indépendants) pour répondre à des besoins ou missions spécifiques, plus ou moins longues (entre 1 jour et plus d’un an) demandés par les entreprises. Ce modèle uniquement focalisé sur l’activité freelancing se développe en 2005 (création de Portage.com) et 2006 (Acquisition de la société Valor). Freelance.com se trouve ainsi présent sur 3 métiers :

-Le Freelancing (65% du CA)

Freelance.com peut fournir aux entreprises des prestations dans 5 domaines : l’informatique, le conseil, le marketing, la communication et la formation. Cela au travers d’un réseau de plus  de plus de 125000 consultants indépendants. Dans le cas présent, le travailleur indépendant est mandaté par Freelance.com. C’est-à-dire qu’il a obtenu son contrat ou sa mission grâce à Freelance.com. La société encaisse la totalité de son CA, et en paye 80% au consultant indépendant.

Freelance.com est le numéro 1 français sur ce secteur.

-Le Portage salarial (34% du CA)

Via ses marques Portage.com et Valor, la société propose aux travailleurs indépendants qui disposent déjà d’une proposition de contrat auprès d’une entreprise, d’obtenir statut et avantage du salarié. Freelance.com assure en échange pour eux, en contrepartie d’une commission (environ 10% du contrat), la gestion optimale de leurs démarches administratives, juridiques, fiscales, sociales et le versement de leur rémunération. Freelance.com encaisse le CA généré et rémunère le travailleur indépendant « porté » en tant que salarié.

Le marché du portage est actuellement en forte croissance d’environ 20% par an. Ce marché reste en France de petite taille en comparaison de nos voisins européens. Freelance.com est le n°4 sur le secteur du portage français.

-La Place de marché (1% du CA)

Freelance.com exploite via la société Web-Profils une « place de marché » automatisée, qui assure la mise en relation des SSII et Cabinets de conseil, avec comme objectif de permettre d’optimiser leur point faible, la gestion de leurs inter-contrats.

Freelance.com, société française est présente à l’international via 4 filiales : Maroc, Espagne, Suisse et Emirats Arabes Unis (Dubaï).

L’entreprise a connu une forte croissance de son activité ainsi entre 1998 et aujourd’hui, en passant d’un CA de 6 millions d’euros à 49.6 millions en 2008.

Dernières News

Freelance.com a publié le 30/04/09 ses résultats annuels. L’année 2008 se solde par un résultat net négatif de (1.11) millions d’euros. Le chiffre d’affaires annuel 2008 communiqué le 03/03/09 se monte à 49.6 millions en très légère hausse par rapport à 2007.

Faits marquants de l’exercice et post clôture

Durant l’exercice 2008, le groupe Freelance.com a cédé à son manager espagnol, 51% des titres de sa filiale espagnole pour 1 euro, le 5 décembre 2008. Cette filiale déficitaire ne sera donc plus consolidée dans les comptes de 2009.

De plus, en mars 2009 le groupe a cédé l’intégralité de sa filiale Belge (déficitaire elle aussi) pour 1 euro.

Analyse

Au niveau du RN :

L’exercice 2008, se conclue pour Freelance.com par un résultat net en forte régression, à (1.11) millions d’euros contre 0.33 millions d’euros sur l’année 2007. Cette chute importante du résultat net résulte de plusieurs facteurs :

-L’environnement de marché dégradé conséquence de la crise économique et financière a pesé sur le second semestre et particulièrement sur le dernier trimestre de l’année.

-Les salaires des consultants en portage salarial (34% du CA) comprennent depuis le 1er janvier 2008, une taxe assise sur les frais de personnel porté. Cette nouvelle charge pour l’entreprise se chiffre sur l’exercice écoulé à 0.524 millions d’euros. Résultat, la marge brute chute d’un point en passant de 11.6% pour 5.68 millions d’euros en 2007 à 10.6% pour 5.26 millions d’euros sur l’exercice 2008. A noter, cependant que hors effet de cette élément nouveau, la marge brute aurait été de 11.7%. Soit en très légère progression.

-Les frais engagés par Freelance.com dans le cadre de sa politique de croissance externe s’élève à 117 Keuros sur l’année 2008. Plusieurs dossiers ont été à l’étude. Aucun n’ayant abouti, les frais qui en résultent ont du être passés en charges.

-Les frais de développement et de déploiement de la nouvelle plate forme informatique se sont poursuivis sur l’exercice 2008. La réception du logiciel et sa mise en service sont normalement prévus pour fin juin 2009. Ces coûts de développement sont comptabilisés en charges depuis le 1er janvier 2008 et non plus immobilisés (ce qui entraîné leur comptabilisation en produits d’exploitation). Les montants immobilisés à ce titre en 2007 ont donc étaient passés en charges sur 2008 pour  un montant de 255 Keuros.

-La comptabilisation des écarts d’acquisition, passés en amortissement s’élève à 347 Keuros, essentiellement constitué d’écarts d’acquisition sur Valor et Web Profils.

-La hausse des charges financières de 37.2% passant de 168 Keuros sur 2007 à 230 Keuros pour l’exercice écoulé. Cette augmentation des charges financières est la conséquence de la hausse des frais d’affacturage. Le groupe cède depuis 2008, hormis ses créances de Freelance.com SA, les créances de Portage.com et de Valor. Le montant de l’encours chez le factor se chiffre au 31/12/08 à 8.18 millions d’euros contre 5.8 millions d’euros fin 2007.

-Freelance.com invoque aussi sans le chiffrer le renforcement du management du groupe avec la nomination d’un directeur général exécutif en février 2008 et le renforcement de l’encadrement commercial en septembre 2007. On peut cependant, constater que les frais de personnel hors salariés portés sont en hausse de 6.24% sur 2008 à 1.92 millions d’euros contre 1.8 millions d’euros en 2007.

-Les investissements en hausse consacrés au développement commercial (non détaillés) ont aussi pesé sur la rentabilité.

Au niveau du CA :

Sur l’exercice 2008, Freelance.com a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 49.64 millions d’euros en légère progression de 1.2% par rapport à 2007. Les trois premiers trimestres de l’année 2008 ont connu une croissance positive comprise en 0.5% et 2.9% tirée par une demande importante des principaux clients et de l’ouverture de plusieurs contrats grands comptes. Seul le T4 a été  négatif, comme annoncé en novembre dernier par la direction. A cette époque, elle disait commencer à ressentir les premiers effets de la crise financière et du ralentissement économique. Par conséquent, sur le T4 l’activité a régressé de (2.17)%, pénalisée notamment par le pôle portage salarial, en raison de plusieurs réductions et non renouvellement de missions, conséquence de la détérioration de l’environnement économique.

Les différentes activités du groupe ont contribué au chiffre d’affaires global de l’entreprise de manière quasi identique à 2007. Ainsi, le pôle freelancing représente 65% du CA contre 64% en 2007. Le pôle portage salarial représente 34% du CA contre 35% en 2007 et l’activité de conseil et d’intermédiation dans le domaine des achats représente toujours comme en 2007, 1% du CA. Le chiffre d’affaires réalisé à l’international est en très légère hausse de 0.36 points à 3.71 millions d’euros, soit 7.47% de l’activité du groupe.

Perspectives

En marge du communiqué des résultats annuels 2008, Le président de Freelance.com André Martinie, a donné quelques indications sur les perspectives 2009 : « Nous sommes particulièrement confiants dans la capacité de notre modèle économique, plus flexible et moins vulnérable que celui des sociétés de services traditionnelles, à traverser la crise actuelle. Enfin, même si nous n’avons pu aboutir en 2008, notre ambition en matière de croissance externe demeure, le contexte économique actuel étant particulièrement propice aux rapprochements. »

Malgré des perspectives plutôt optimistes du président du groupe, l’année 2009 s’annonce assez incertaine pour Freelance.com du fait de l’absence de perspectives chiffrées. Malgré, le manque de visibilité, le groupe devrait arriver à stabiliser son activité sur 2009. L’évolution du chiffre d’affaires de Freelance.com a fait preuve par le passé (2001-2003), d’une forte résistance aux variations conjoncturelles.

Au delà de l’activité proprement dite, plusieurs points pourraient influer sur l’exercice 2009 :

-Les effets de la concurrence accrue que se livre les différents acteurs présents sur le marché du portage salarial vont certainement continuer à impacter la marge brute du groupe. En effet, la tendance actuelle sur le secteur du portage salarial incite à la prudence. Le taux de commission prélevé par les sociétés de portage salarial tend à diminuer. Le taux moyen de commission sur le chiffre d’affaires du porté était jusqu’à présent autour 9-10%. Ce taux est actuellement orienté à la baisse. Il pourrait redescendre autour de 7% dans les prochaines années. Le secteur du portage reste donc un enjeu clé pour 2009. Avec des marges en diminution, le marché du portage salarial est sur la voie de la consolidation. Une acquisition dans ce secteur permettrait à Freelance.com de mieux répartir ses charges fixes et d’augmenter ses volumes pour lui permettre de proposer une offre plus compétitive.

-L’étude de dossier de croissance externe est toujours d’actualité pour 2009. Le contexte actuel de conjoncture économique difficile rend la période favorable à des rapprochements pour augmenter volume d’affaires, puissance de négociation et bénéficier d’économies d’échelles. Plusieurs sociétés font l’objet de négociation. Cependant, Freelance.com surveille de très prés la situation financière de celles-ci avant de s’engager.

-Le ralentissement de l’activité, des principales SSII rend a priori disponible sur le marché des compétences parmi lesquelles le groupe pourrait puiser.

-Freelance.com a pour but de satisfaire des entreprises qui ont des besoins temporaires, et qui souhaitent conserver une certaine flexibilité dans la gestion et l’organisation de leurs ressources humaines. La période actuelle devrait donc être plutôt favorable au groupe.

-Le marché du portage salarial reste en France relativement petit par rapport à d’autres pays européens. Selon le SNEPS, il y aurait en France en 2008, environ 15.000 portés. A l’inverse l’Allemagne recense prés de 80.000 portés et le Royaume-Uni prés de 100.000. La croissance du nombre de salariés portés est d’environ 20% par an. Ainsi, malgré une baisse d’activité dans le pôle portage salarial au T4 2008 conséquence de l’environnement économique difficile, on peut espérer que Freelance.com devrait bénéficier de l’évolution positive de ce secteur.

-Un des enjeux de 2009, reste le redressement de la marge brute. Celle-ci s’est en effet réduite de 1 point notamment sous le poids des taxes assises sur les salaires des salariés portés.

Fondamentaux

Freelance.com capitalise sur la base du dernier cours (0.96 au 19/05/09) 2.63 millions d’euros. Soit une progression de 23% depuis le 01/01/09, mais une chute de 70% depuis 1 an ou le cours atteignait 3.25 euros. Voici, les points bilanciels importants au 31/12/08 :

-Le groupe dispose de 0.85 millions d’euros de capitaux propres, soit 0.31 euros par action.

-L’endettement est très faible, avec 0.12 millions d’euros d’emprunts et dettes financières (essentiellement l’assurance prospection Coface pour 0.11 millions d’euros, le reliquat provenant des comptes courants associés 17Keuros), soit un gearing de 14%.

-La trésorerie de clôture affiche 2.446 millions d’euros (disponibilités 2.443 millions d’euros + 3256 euros de VMP), soit 0.89 euros par action.

Le BFR s’est amélioré sur l’exercice écoulé en passant de 557 Keuros contre 504 Keuros en 2007, grâce à l’accroissement des encours chez le factor.

A noter que Freelance.com dispose au 31/12/08 d’une ligne ouverte au CIC, d’un montant de 500 Keuros.

Conclusion

Comme beaucoup d’entreprises l’année 2008 a été pour Freelance.com assez difficile. Si son chiffre d’affaires a réussi à croître légèrement, il n’en est pas de même pour son résultat net. Il a été pénalisé par la conjoncture morose, la taxe sur les salaires des portés, et une concurrence accrue sur le portage salarial. L’environnement économique n’est pas maîtrisable, à l’inverse la nouvelle fiscalité imposée sur le portage salariale et la vive concurrence sur ce secteur restent des problèmes importants. Les dirigeants du groupe ne paraissent pas pessimistes pour autant pour 2009. Si, ils estiment que des difficultés existent, elles ne sont pas insurmontables. La gestion rigoureuse des charges, la vente de la filiale déficitaire belge, la non consolidation de la filiale déficitaire espagnole, la volonté de croissance externe et l’amélioration de la marge brute sur l’activité principale de freelancing pourraient permettre à Freelance.com de tirer son épingle du jeu. Face à l’ensemble des informations connues à ce jour, on peut fixer un objectif de cours de 1.20 euros (capitaux propres + trésorerie = 1.2 euros par action) à moyen terme dans l’attente des informations semestrielles.

 FB

 Prochaine analyse lors des résultats semestriels 2009

Réagir à cet Article