Lundi mai 29th 2017

Analyse Rueducommerce Résultats S1 2008

Code Isin : FR0004053338

Mnémonique : RDC

Cours extrêmes sur 6 mois : 2.31 / 5.99 euros

Nombres de titres en circulation : 11 089 748

Marché : compartiment C

Actionnariat de référence (source Bloomberg)

APAX : 11.90%

Patrick JACQUEMIN : 8.91%

Gauthier PICQUART : 8.64%

NOBEL compagnie financière: 7.74%

ESD/PESD : 7.28%

GALILEO : 6.48%

FEDERAL GESTION (Federal croissance) : 1.60%

GLOBAL INVESTMENT (Oyster lifestyle) : 0.78%

FEDERAL GESTION (Suravenir reference) : 0.35%

GLOBAL INVESTMENT (Oyster selection) : 0.02%

Chiffre d’affaires en hausse et bénéfice net en repli sur le S1

Présentation

La société Rueducommerce a été créée en 1999 par Patrick Jacquemin et Gauthier Picquart. Dés sa création, l’entreprise s’est spécialisée via son site internet « Rueducommerce.com » dans la distribution en ligne de produits high-tech (informatiques et électroniques) auprès des particuliers. En 2001, l’entreprise propose un service dédié aux Entreprises et Collectivités. En 2006, l’entreprise lance sur son site un espace de petites annonces gratuites généralistes et ouvre un site internet en Espagne « Avenidadelcomercio.es ». La même année, la société décide de créer une régie publicitaire, pour développer la publicité sur le site et accroître ses revenus. En 2007, Rueducommerce passe à la vitesse supérieure sur le segment pro et crée un site dédié aux professionnels (entreprises et administrations) « Rueducommerce-pro.com ». Cette même année, Rueducommerce étend ses activités par la création d’une galerie marchande sur son site. Cette galerie fédère 700 sites commerçants partenaires dans des domaines très variés non couverts par l’entreprise comme le bricolage, l’électroménager, le sport, la mode…Rueducommerce fait profiter de sa visibilité, notoriété et audience aux sites inscrits dans la galerie. En échange, Rueducommerce prélève une commission sur les ventes réalisées. Fin 2007, l’entreprise propose pour ses clients des services d’assurances (vol, casse), d’extension de garantie et d’assistance à domicile (maintenance dépannage).

Le chiffre d’affaires se répartit comme suit :

-Ventes de produits High-Tech (informatiques, électroniques) : 95.7% dont 89.3% au particuliers et 9.7% aux professionnels.

-Ventes d’espaces publicitaires et prestations de services : 4.3%

97% du chiffre d’affaires est réalisé en France Métropolitaine.

Dernière News

Rueducommerce a publié au mois de novembre dernier ses résultats semestriels (CA et RN). Ils se traduisent par un repli du résultat net sur le S1 2008. Le RN se chiffre ainsi à 0.6 million d’euros contre 2.2 millions d’euros pour le premier semestre de l’exercice 2007/2008. Concernant le chiffre d’affaires, il est en progression de 2.8% sur le semestre à 138.4 millions d’euros mais en diminution sur le second trimestre de 2.3% à 72.4 millions d’euros contre 74.1 millions d’euros à la même période un an plutôt.

Analyse

Au niveau des résultats semestriels

Dans un environnement économique dégradé, Rueducommerce a enregistré sur le premier semestre 2008 un résultat net de 0.6 million d’euros en repli de 72% par rapport au S1 2007/2008. Ce résultat en déclin, a été impacté (hors contexte économique perturbé) par une augmentation des charges externes et des charges de personnels.

Les charges externes ont augmenté sur la période de 33.1% en passant de 10.9 à 14.5 millions d’euros. Trois facteurs expliquent cette forte hausse :

-Les frais d’investissements nets pour la galerie marchande ont continué à augmenter. Le communiqué de la société chiffre cette hausse à 0.5 million d’euros supplémentaire par rapport au S1 2007/2008. Sur l’exercice 2007/2008 les coûts d’investissements globaux pour la galerie se montaient à 2.7 millions d’euros. On peut donc estimer l’impact des investissements sur la galerie pour le S1 2008/2009 entre 1.5 et 1.9 millions d’euros.

-Les investissements publicitaires ont connu une forte croissance suite au lancement en juin 2008 de l’offre « les 1 euros ». Ces investissements ont été conséquents puisqu’ils ont donné lieu à une campagne publicitaire à la fois TV et Online conjuguée à un dispositif d’affichage dans le métro parisien. Le montant de ces investissements que l’on peut estimer supérieure à un million d’euros n’est pas chiffré par l’entreprise.

-Le ralentissement du marché High-Tech a provoqué un effet ciseau pour Rueducommerce. En effet, en valeur le marché High-tech a connu une diminution, cependant la croissance en volume s’est poursuivie. Ainsi, pour un chiffre d’affaires quasiment identique au semestre dernier, le nombre de commandes et de produits vendus a augmenté. La société estime cette hausse à environ 10%. Mécaniquement, les charges inhérentes à la hausse des volumes : logistique, transport et personnel administratif ont progressé.

Rueducommerce a connu sur le semestre écoulé une augmentation des charges de personnels de 35.5%. Cette hausse résulte du recrutement de 28 personnes en CDI et de 19 personnes en CDD. Soit une croissance des effectifs de 19%. Ce surcroît de frais de personnels s’explique :

-Par la création d’une équipe dédiée aux « packs 1 euros »

-Par la nécessité d’accroître les effectifs pour conserver une qualité de service, nécessaire avec la croissance et les ambitions de l’entreprise.

-Par une augmentation des personnels administratifs pour répondre à une croissance des volumes sur les produits High-Tech.

Par ailleurs, la marge brute a atteint sur le S1 2008/2009, un niveau jamais obtenu auparavant. Elle s’élève à 23 millions d’euros soit un taux de marge brute de 16.6% en forte progression de 17.3% par rapport au S1 2007/2008 ou elle se montait à 19.6 millions d’euros pour un taux de marge de 14.5%. La performance est encore plus remarquable en la comparant au S1 2006/2007 où la marge brute était de 14.4 millions d’euros pour un taux de marge brute de 12.5%. En deux ans la marge brute s’est ainsi améliorée de 37.3%.

Cette performance a pu être obtenue notamment grâce au développement des services (assurances, extension garantie…), de la Galerie marchande et de la régie publicitaire aux charges fixes moins élevées.

Au niveau du chiffre d’affaires

Rueducommerce a connu sur le S1 2008/2009 une faible croissance de son CA. Celui-ci a en effet progressé de seulement 2.8% sur un an glissant. Il se monte à 138.4 millions d’euros pour 134.7 millions sur le S1 2007/2008. Si on prend en compte les ventes réalisées via les partenaires de la Galerie marchande le CA se monte à 143.8 millions d’euros. Soit 5.4 millions d’euros de CA généré (environ 4% du CA global) via la galerie. Une performance qui a été multipliée par 16 depuis un an, et qui positionne la galerie comme un véritable  relais de croissance pour la société.

Il est à noter cependant que le CA de Rueducommerce a connu une baisse de 2.3% à 72.4 millions d’euros sur T2, contre une hausse de 8.9% sur le T1. La société a donc souffert sur le T2 de l’environnement économique morose et de la baisse du pouvoir d’achat. Ce climat de ralentissement généralisé a pesé inéluctablement sur ses ventes. Rueducommerce défend sa médiocre performance du T2 par une volonté de ne pas baisser ses prix dans un contexte de forte pression baissière de la part des concurrents. L’entreprise ne souhaite pas acquérir ou conserver des parts de marché à n’importe quel prix.

Perspective pour le T4 et 2009

Dans l’environnement difficile de la fin d’année 2008, le T3 (trimestre clé pour Rueducommerce) ne se présente pas forcément sous les meilleurs auspices. Les différents instituts qui analysent le marché de l’e-commerce estiment que l’année 2008 sera négative en terme de progression par rapport à 2007. Ainsi, l’institut GFK estime que le marché se dirige pour l’année 2008 vers une stagnation voir une régression. Les perspectives pour 2009 sont pour l’instant très incertaine. Pascal Dahan, directeur général de Rueducommerce estime dans un article du Monde du 27/12/08 que les ventes de Noël ont été « Ni euphorique, ni catastrophique » et que « Vu le climat général et les mauvaises nouvelles c’est satisfaisant » « le bilan est conforme à nos attentes ».

Pour essayer de prévenir, une année 2009 s’annonçant comme difficile, Rueducommerce continue de développer des relais de croissance. Le groupe vient ainsi de lancer début janvier 2009, la carte Rueducommerce en partenariat avec Cofinoga. Cette carte devrait permettre après les investissements de lancement, de générer des commissions intéressantes pour l’amélioration de la marge brute de l’entreprise.

Les ambitions 2009 de Rueducommerce sont de continuer son développement via une croissance rentable. L’entreprise se basera pour y parvenir sur le développement de son cœur de métier le High-Tech et la galerie marchande. L’objectif 2009 restant toujours de devenir la 1ere plateforme de e-commerce en France.

Il est à noter également que Rueducommerce fait état dans son rapport financier semestriel de l’étude de plusieurs acquisitions de petites tailles, complémentaire à ses activités.

Les fondamentaux

La capitalisation boursière du titre est au 02/01/09 de 28.49 millions d’euros. Cette capitalisation ridicule ne correspond pas aux fondamentaux de Rueducommerce. Plusieurs éléments montrent la valorisation injustifiée de la société. Voici, les points clés du bilan de l’entreprise :

-La trésorerie de clôture au 30/09/08 de Rueducommerce se monte à 21.83 millions d’euros (15.34 millions d’euros de valeurs mobilières de placement et 6.48 millions d’euros de disponibilités) en progression de 10.86% sur le semestre écoulé. Soit une trésorerie de 1.96 euros par action.

-Le groupe dispose aussi de 30.85 millions d’euros de capitaux propres. En augmentation de 7.7% sur un an glissant. Soit 2.78 euros par action.

-L’endettement est non significatif. Il s’élève à 57Keuros. Soit un gearing de 0.18%.

Ces trois points confirment la sous valorisation évidente du titre.

Conclusion

Rueducommerce a effectué un premier semestre de moyenne qualité, pénalisé par l’environnement économique dégradé. Les propos plutôt rassurants de Pascal Dahan fin décembre, laissent envisager un T3 clé moins décevant que prévu. L’année 2009 reste assez floue en perspective. Cependant, les possibilités de croissance externe, le potentiel très prometteur de la galerie et le développement de nouveaux services conjugués à une situation financière très saine permettent d’envisager 2009 de façon sereine. Au cours actuel, le titre est sous valorisé, un retour sur les 5.5 euros à moyen terme paraîtrait logique.

FB

Prochaine analyse lors des résultats annuels 2008/2009

Réagir à cet Article