Lundi juillet 24th 2017

Palmarés des Banques : Dépréciations d’actifs/Pertes depuis 2007

Palmarés des Banques : Dépréciations d’actifs/Pertes depuis 2007

Depuis, les premiers soubresauts de la crise dite des « Subprimes » aux

Tour Société Générale - La Défense © www.fb-bourse.com

Etats-Unis en 2007, devenue « Crise économique mondiale » dés 2008, jusqu’aux dépréciations de la Société Générale pour 1.4 milliards d’euros au T4 2009, les banques ont constaté à coup de milliards, des pertes et des dépréciations d’actifs pour des montants inimaginables avant 2007. En ce début d’année 2010, ou l’économie mondiale commence à voir poindre la reprise économique tant attendue, un décompte s’impose. Aujourd’hui, on peut estimer de manière assez précise les pertes et dépréciations des banques : au niveau mondial, celles-ci s’établissent autour de 1260 milliards de dollars. Régionalement des disparités existent, les deux régions du globe les plus touchées sont l’Amérique du Nord (55% des pertes et dépréciations enregistrées par les banques) et l’Europe avec respectivement 700 milliards de dollars et 515 milliards de dollars de pertes et dépréciations. L’Asie a mieux résisté, avec « seulement » 41 milliards de dollars de pertes et dépréciations…Face à cette situation les banques ont été dans l’obligation de renforcer leur bilan, pour maintenir leur ratio Tier1. Les augmentations de capital et autres injections de fonds (dettes subordonnées, action préférentielle…) furent donc légions pour permettre aux banques de survivre mais surtout pour assurer la survie du système financier international aux bords du gouffre fin 2008 après la faillite de Lehman Brothers. Dans les premiers mois de la crise, actionnaires, investisseurs privés et fonds souverains ont permis aux banques de se renflouer assez facilement mais peu à peu la situation est devenue ingérable. Les besoins en capitaux sont devenus immenses et donc impossibles à obtenir à travers des marchés financiers en pleine tourmente. De fait, les Etats ont du intervenir massivement. Aujourd’hui, on estime que les montants des capitaux obtenus via les marchés financiers et via les Etats depuis juillet 2007 se chiffrent à prés de 1220 milliards de dollars à mi-janvier 2010. La situation semble aujourd’hui, a priori sous contrôle. Cependant, les dépréciations et levées de capitaux ne sont peut être pas terminées. La BCE a estimé en fin décembre 2009 à 187 milliards d’euros (263 milliards de dollars) les dépréciations qui doivent encore être inscrites dans les comptes des banques…!

FB

Banques Top 25 : Pertes/Dépréciations depuis 2007

Données en milliards de dollars (taux de change au 26/01/10)

Source Bloomberg et Banques au 26/01/2010

Rang Banques Pertes/Dépréciations Capitaux obtenus**
1 Citigroup Inc 123.9 109.3
2 Wachovia 101.9 11.0
3 Bank of America 89.3 99.3
4 JPMorgan Chase & Co 63.1 50.7
5 UBS 57.5 39.3
6 Merril Lynch & Co 55.9 29.9
7 Royal Bank of Scotland 51.7 95.9
8 HSBC Holdings 50.1 28.3
9 Washington Mutual Inc 45.3 12.1
10 Wells Fargo & Company 43.0 50.4
11 Barclays 35.2 30.9
12 HBOS 28.9 25.2
13 National City 25.2 8.9
14 Morgan Stanley 23.4 28.8
15 Deutsche Bank 21.6 14.0
16 Crédit Suisse 20.8 12.6
17 Société Générale 19.8 17.5
18 BNP Paribas 19.7 13.3
19 Bayerische Landesbank 18.9 20.9
20 ING Groep 18.6 24.1
21 Lehman Brothers Holdings 16.2 13.9
22 IKB Deutsche Industriebank 14.5 12.0
23 PNC Financial 14.3 8.7
24 Banco Santander 13.3 27.8
25 KBC Groep 10.6 7.8
Total pour les 25 « premières banques » 982.7 792.6

 

Top Banques Françaises : Pertes/Dépréciations depuis 2007

Données en milliards de dollars (taux de change au 26/01/10)

Source Bloomberg et Banques au 26/01/2010

Rang Banques Pertes/Dépréciations Capitaux obtenus**
1 Société Générale 19.8 17.5
2 BNP Paribas 19.7 13.3
3 Crédit Agricole SA 9.2 12.6
4 Natixis 8.9 8.1
5 Dexia 6.7 9.0
6 Groupe Caisse d’Epargne 1.1 5.1
Total pour les Banques françaises 65.4 65.6

 **Capitaux obtenus via émission d’actions classiques, d’actions préférentielles, titres hybrides, dettes subordonnées.

Sources :

Alternatives Economiques : Crises Les Banques Françaises s’en sortent mieux / Novembre 2009

FMI: «French Banks amid the Global Financial Crisis», Yingbin Xiao, Septembre 2009

Bloomberg : «Pertes et Dépréciations des Banques – Capitaux levés» – 26/01/2010

Capital.fr : «La BCE estime que les banques ont encore besoin de passer des dépréciations» – 18/12/2009

A lire aussi sur le même sujet : Le Classement des Banques

Réagir à cet Article