Mardi mars 28th 2017

Rueducommerce Analyse Résultats Semestriels 2009/2010

Code Isin : FR0004053338

Mnémonique : RDC

Cours extrêmes sur 6 mois : 3.85 / 5.50 euros

Nombres de titres en circulation : 11 089 748

Marché : compartiment C                                                                                       

Actionnariat de référence  (source Bloomberg)

APAX : 11.79%

Patrick JACQUEMIN : 8.83%

Gauthier PICQUART : 8.57%

NOBEL compagnie financière: 7.68%

ESD/PESD : 7.22%

GALILEO: 6.43%

FINANCIERE DE L’ECHIQUIER: 5.01%

FEDERAL GESTION (Federal croissance): 1.60%

RUEDUCOMMERCE: 0.52%

FEDERAL GESTION (Suravenir reference): 0.35%

MEESCHAERT FCP (Mam entreprises): 0.27%

Rueducommerce souffre toujours mais résiste !

Présentation

La société Rueducommerce a été créée en 1999 par Patrick Jacquemin et Gauthier Picquart. Dés sa création, l’entreprise s’est spécialisée via son site internet « Rueducommerce.com » dans la distribution en ligne de produits high-tech (informatiques et électroniques) auprès des particuliers. En 2001, l’entreprise propose un service dédié aux Entreprises et Collectivités. La même année, l’entreprise acquiert la société CD & Co spécialisée dans la vente de logiciel (6 millions de CA à l’époque) pour accroître son chiffre d’affaires et sa taille critique. En 2003, la société touche ses premiers bénéfices. Sur l’exercice clos au 31 mars 2004, l’entreprise dépasse pour la première fois les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires. En 2005, le groupe décide de s’introduire en Bourse pour renforcer la notoriété de la marque et de la société, ainsi que sa solidité financière. En 2006, la société lance sur son site, un espace de petites annonces gratuites généralistes et ouvre un site internet en Espagne « Avenidadelcomercio.es ». La même année, la société décide de créer une régie publicitaire, pour développer la publicité sur le site et accroître ses revenus. En 2007, Rueducommerce passe à la vitesse supérieure sur le segment pro et crée un site dédié aux professionnels (entreprises et administrations) « Rueducommerce-pro.com ». Cette même année, la société étend ses activités par la création d’une galerie marchande sur son site. Cette galerie fédère aujourd’hui 520 sites commerçants partenaires actifs (900 contrats signés) dans des domaines très variés non couverts par l’entreprise comme le bricolage, l’électroménager, le sport, la mode… Rueducommerce fait profiter de sa visibilité, notoriété et audience, aux sites inscrits dans la galerie. En échange, Rueducommerce prélève une commission sur les ventes réalisées. Fin 2007, l’entreprise propose pour ses clients des services d’assurances (vol, casse), d’extension de garantie et d’assistance à domicile (maintenance dépannage). En 2008, Rueducommerce lance « les packs 1 euros » en proposant à ses clients d’obtenir pour seulement 1 euro des produits technologiques haut de gamme (TV écran plat, GPS…) contre la souscription d’un ou deux forfaits téléphoniques avec téléphone inclus. Depuis le début de l’année 2009, l’entreprise participe à la consolidation du secteur via l’acquisition des filiales de e-commerce de France Telecom : Clust.com, Topachat.com et depuis 1er septembre de Alapage.com.

Fondée en 1999, l’entreprise fête cette année ses 10 ans. Ces 10 années ont permis à la société de devenir l’un des leaders français de l’e-commerce.

Faits significatifs du semestre

Rueducommerce a acquis, auprès de France Telecom e-commerce, un ensemble d’éléments corporels et incorporels représentatifs de l’activité du site Alapage.com. Rueducommerce a ainsi acquis au 1er septembre pour un prix de 0.25 million d’euros, des actifs corporels (serveurs) et incorporels (adresse internet, URL, marque, base de données, certains contrats et droit de propriétés intellectuelles). Cette acquisition a été financée au comptant par prélèvement sur la trésorerie.

Dernière News

Rueducommerce a publié le 12 novembre dernier son chiffre d’affaires consolidé pour le premier semestre de son exercice. Celui-ci s’établit à 139.1 millions d’euros. Le 26 novembre dernier Rueducommerce a communiqué au marché ses résultats semestriels 2009/2010. Ils affichent un résultat négatif de -0.662 million d’euros.

Analyse

Au niveau du Chiffre d’Affaires :

Le groupe Rueducommerce a publié un chiffre d’affaires en légère progression de 0.4% à 139.1 millions d’euros sur le S1 de son exercice contre 138.4 millions d’euros un an auparavant. Cependant, le début d’année 2009 a été marqué par plusieurs acquisitions TopAchat et Clust en mars 2009 et Alapage au 1er septembre. Ces trois acquisitions ont contribué pour 16.8 millions d’euros à l’activité commerciale du groupe. De fait, à périmètre comparable hors acquisitions, le chiffre d’affaires aurait été de 122.3 millions d’euros en retrait de 11.6%. L’activité commerciale du groupe a été relativement identique sur le T1 et le T2. Ainsi, le T1 a constaté un CA de 68.3 millions d’euros en croissance de 3.5% (-10.3% hors contribution de Clust et TopAchat), le T2 a pour sa part (acquisitions comprises) constaté une légère baisse de -2.3% à 70.7 millions d’euros.

Cette croissance limitée du semestre, voir négative hors acquisitions, est la conséquence de l’important ralentissement du premier marché du groupe : l’Electronique Grand Public particulièrement marqué au T2 sur juillet et septembre selon la direction. De plus le semestre écoulé n’a connu aucune évolution technologique majeure sur le marché du High Tech.

Au niveau du volume d’affaires, c’est-à-dire avec prise en compte de l’ensemble du chiffre d’affaires des partenaires de la Galerie Marchande, celui-ci se monte à 155.5 millions d’euros en progression de 8.1% contre 143.8 millions d’euros sur le S1 2008/2009. Le semestre écoulé a permis de confirmer et de valider le modèle de la Galerie. Celle-ci a connu depuis une année un triplement de ses ventes, passant de 5.8 millions d’euros à 17.6 millions d’euros. Cette forte croissance est le résultat d’une offre produit élargie (600000 produits à la vente), conjugué aux améliorations apportées à la plateforme technique (convivialité de l’interface, nouveaux menus de recherches…).

A noter, que aucune ventilation géographique du CA n’est communiquée, nous savons uniquement que 95% du chiffre d’affaires est réalisé en France. Autre point, l’activité Vente aux administrations et aux Ecoles a connu une forte croissance (pas de données de comparaison) et a enregistré au 30/09/09 un CA de 13.3 millions d’euros.

Au niveau du résultat net :

Le groupe Rueducommerce a enregistré sur le premier semestre de l’exercice 2009/2010 un résultat net négatif de -0.662 million d’euros contre un profit de 0.631 million d’euros sur le S1 2008/2009. Ce résultat décevant est la conséquence d’un environnement de consommation particulièrement morose notamment pour les produits High Tech, premier marché de l’entreprise. Malgré cela, le taux de marge se maintient à des niveaux proches du premier semestre de l’exercice précédent et reste supérieure aux taux atteints lors des quatre derniers semestres des exercices 2006/2007 et 2007/2008. Ainsi, le taux de marge brute se monte à 15.5% en baisse de 1.1 point pour 21.6 millions contre 16.6% pour 23 millions d’euros sur le S1 2008/2009. Le développement des services, la contribution en hausse de la Galerie Marchande et la résistance de la régie publicitaire a permis de contenir cette baisse.

Concernant, le résultat d’exploitation courant, celui-ci se chiffre à -0.958 million d’euros sur le semestre écoulé contre un résultat positif de 0.713 millions d’euros sur le S1 2008/2009. La performance intrinsèque de l’entreprise a donc été écornée sur le S1 2009/2010. Plusieurs raisons à cela : une stagnation du CA, conjugué à une augmentation de 1.8% des achats consommés à 117.51 millions d’euros contre 115.44 millions d’euros au 30/09/08 et à une hausse des charges de personnel de 8.5% pour 7.32 millions d’euros contre 6.74 millions d’euros un an plutôt (l’effectif total de l’entreprise conséquence des trois acquisitions est passé de 293 à 327 salariés).

Paradoxalement, les charges externes ont été très bien maîtrisées, celles-ci ont même été réduites sur la période passant de 14.54 millions d’euros sur le S1 2008/2009 à 13.53 millions d’euros sur le S1 2009/2010. Cette performance est d’autant plus estimable que les frais logistiques ont cru de 7.1% et que les acquisitions ont entraîné des dépenses techniques.

Au niveau de la Galerie Marchande, Rueducommerce n’assure aucune prestations de référencement, stockage, livraison, traitement des retours et SAV, par contre RDC perçoit des commissions de la part de ses partenaires en rémunération de la présentation et de la vente de leurs produits sur les sites du Groupe. Le CA réalisé par cette activité à été de 17.6 millions d’euros. Sur les 17.6 millions de volume d’affaires, 1.16 millions d’euros de commissions ont été générés (soit un taux de commissions d’environ 6.6%) pour un résultat net de -0.95 millions d’euros. Comme le confirme la direction, un résultat bénéficiaire de la Galerie parait cohérent pour le prochain exercice. En effet, les pertes de cette activité tendent à diminuer. Ainsi, par comparaison lors du S1 2008/2009, les commissions générées par la Galerie s’établissaient à 0.39 millions d’euros pour un résultat net négatif de -1.49 millions d’euros. Ce constat est encore plus criant au regard des résultats annuels 2008/2009 de la Galerie, 1.305 million d’euros de commissions générées pour une perte nette de -2.76 millions d’euros.

Perspectives

Comme pour les résultats annuels 2009/2010, les perspectives pour le prochain semestre et la fin d’année 2009 reste assez laconiques. Voici les propos de Gauthier Picquart PDG de Rueducommerce : « S’agissant de l’avenir, la dynamique de croissance continue de la Galerie devrait se poursuivre et conduire à un résultat bénéficiaire de celle-ci lors du prochain exercice. Enfin, le groupe Rueducommerce est confiant dans sa capacité à dégager un profit sur l’ensemble de l’exercice en cours ». Hormis ces propos, on peut cependant, mettre en avant les informations du rapport financier dans lequel le groupe met en avant son souhait pour la fin de son exercice de conserver et de poursuivre sa stratégie de croissance rentable, malgré une conjoncture économique difficile. Concernant, la période de la fin d’année celle-ci sera bien entendue un moment important et critique. Cependant, l’important développement attendu de la Galerie lors de cette période devrait aider l’entreprise à atteindre son objectif de croissance rentable.

A noter, aussi les perspectives de développement positives offertes par la régie publicitaire grâce à une audience en forte progression qui atteignant 160 millions de trafic global groupe au 30/06/09 contre 150 millions à fin mars.

Fondamentaux

La capitalisation boursière du groupe Rueducommerce s’établit sur la base du dernier cours au 02/12/09 à 51.56 millions d’euros. Cette valorisation paraît relativement modeste au regard de la qualité de ses fondamentaux financiers.

-Les capitaux propres se montent au 30/09/09 à 30.85 millions d’euros, soit 2.78 euros par action.

-La trésorerie de clôture s’établit au 30/09/09 à 19.96 millions d’euros, soit 1.8 euro par action. Elle est composée de 14.6 millions d’euros de Valeurs mobilières de placement et de 5.36 millions d’euros de disponibilités.

-L’endettement financier est nul au 30/09/09. L’entreprise n’a aucun prêt ou emprunt. Par contre, Rueducommerce dispose de facilités de trésorerie. Ainsi, des crédits de campagnes additionnels ont été négociés à hauteur de 10 millions d’euros pour le LCL et de 2 millions d’euros pour HSBC.

-A noter, que Rueducommerce dans le cadre du programme de rachat de ses propres titres, détient 50.766 actions en propre, en vue de financer d’éventuelles acquisitions. Au dernier cours, ces actions sont valorisées à 0.236 million d’euros.

Avis

Le bilan du premier semestre de l’exercice 2009/2010 est assez mitigé. La conjoncture économique difficile, a impacté l’entreprise. Le chiffre d’affaires est décevant, en quasi stagnation malgré trois acquisitions et le résultat net est négatif. Cependant, quatre points positifs viennent tempérer ce jugement. Tout d’abord la bonne résistance de la marge brute, ensuite le doublement de l’audience internet du groupe, puis le maintien d’une structure financière de qualité et surtout le triplement du volume d’affaires de la Galerie marchande confirmant son statut de relais de croissance. Ainsi, face à ce constat et à la confiance affiché par l’entreprise pour dégager un profit sur l’ensemble de l’exercice 2009/2010, un objectif de cours de 6 euros parait cohérent à moyen terme.

FB

Prochaine analyse sur la valeur lors des résultats annuels 2009/2010

Réagir à cet Article