Dimanche novembre 17th 2019

Le Système de John Law

La construction du Système Law

En mai 1716, grâce à l’appui du Régent Philippe d’Orléans, John Law établit la Banque Générale. Il s’agit d’une banque privée de dépôt et d’escompte. Son capital s’établit à 6 millions de livres composé de 1200 actions de 5000 livres. Il sera souscrit au trois quarts en « papiers d’Etat » c’est-à-dire en titres représentatifs de la dette publique et pour un quart en espèces. Par sa contribution au financement public (reprises des dettes de l’Etat) et à la promesse de prêt au Trésor en cas de nécessité, la banque reçoit de la part du Régent, le privilège pour la première fois en France d’émettre des billets remboursables à vue et au porteur. Pour marquer son soutien au nouvel établissement bancaire, Philippe d’Orléans y dépose 1 million de livres.

Dés avril 1717, de nouvelles compétences sont ajoutées aux billets émis par la banque. Ils peuvent être utilisés pour le paiement des impôts. Ils seront alors remis à la banque par les receveurs et fermiers généraux. De plus, les créanciers de l’Etat seront dorénavant payés en billets de 10, 100 et 1000 écus reçus de la banque. Le système fonctionne sans anicroches car les billets sont remboursables à vue et au porteur « en pièces du poids et de la valeur au jour de l’émission ». Ainsi, le cours de la monnaie est protégé. Comme ces billets étaient en principe convertibles en pièces, ils reçurent très rapidement la confiance des citoyens français. Leur usage se répandit dans les échanges. Cependant, il faut noter que à ce moment là, les billets n’ont pas cours légal en France. La Banque Générale n’est pas une banque d’émission en tant que telle.

En août 1717, Law toujours avec le soutien du Régent fonde la Compagnie d’Occident (Il s’agit de sa deuxième grande opération permettant la création de son système). Elle a pour but l’exploitation à des fins commerciales des colonies françaises d’Amérique du Nord (la Louisiane, le Canada, ainsi que le Fleuve Mississipi). La compagnie reçoit pour 25 ans le monopole du commerce sur ces zones géographiques. Le capital de la compagnie s’élève à 100 millions de livres réparties en 200000 actions payables en papiers d’Etat. Pour assurer le succès de ce nouvel établissement, Law fait rêver sur les richesses des terres d’Amériques du Nord et notamment sur les mines d’or du Mississipi. Il arrive même à convaincre Philippe d’Orléans de construire une ville en son honneur, la Nouvelle Orléans (Celle-ci sera fondée en 1718). Dans un premier temps, le cours des titres de la Compagnie descend en dessous de sa valeur d’émission. Cependant, ce passage sera de courte durée. John Law décide alors de faire monter le cours virtuellement en achetant des titres de la Compagnie, dont le cours se met alors mécaniquement à monter. De plus, il est décidé en décembre 1717 que la Compagnie distribuera un dividende au taux de 15%.

Pages : >Page 1 >Page 2 >Page 3 >Page 4 >Page 5

Réagir à cet Article