Mercredi août 12th 2020

Citations Walter Bagehot

« Tout banquier sait bien que, s’il lui faut prouver qu’il est digne de crédit, son crédit disparaît instantanément, quelque  excellents que puissent d’ailleurs être ses arguments. »

Walter Bagehot, Lombard Street ou le marché financier en Angleterre, Chap.II-2, 1874

« Le crédit est une puissance qui peut croître, mais qu’on ne saurait construire de toutes pièces. »

Walter Bagehot, Lombard Street ou le marché financier en Angleterre, Chap.II-2, 1874

« La plupart des choses qui paraissent fort simples et qui fonctionnent admirablement bien, quand elles sont fermement établies, sont précisément celles qu’il est le plus difficile de faire pénétrer chez ceux qui ne les connaissent pas et qu’il est souvent assez difficile de leur expliquer. »

Walter Bagehot, Lombard Street ou le marché financier en Angleterre, Chap.III-1, 1874

« Tout gouvernement qui se mêle d’un commerce quel qu’il soit nuit à ce commerce. Ce qu’un gouvernement peut faire de mieux, sans contredit, pour le marché financier, est de le laisser s’arranger comme il l’entend. Mais l’État ne peut observer fidèlement ce principe qu’à une seule condition : il faut qu’il garde lui-même son argent. »

Walter Bagehot, Lombard Street ou le marché financier en Angleterre, Chap.IV, 1874

« Un gouvernement moderne ressemble à un homme fort riche, accablé de dettes considérables qu’il ne peut pas parvenir à payer ; son crédit fait partie de sa prospérité, de son existence même, et si son banquier venait à faire faillite quand une de ses dettes devient exigible, il se trouverait dans un immense embarras. »

Walter Bagehot, Lombard Street ou le marché financier en Angleterre, Chap.IV, 1874

« L’offre et la demande règlent la valeur de l’argent comme celle de toutes les autres marchandises ; la forme que revêtent l’offre et la demande varie seulement du tout au tout. »

Walter Bagehot, Lombard Street ou le marché financier en Angleterre, Chap.V, 1874

« Tous les hommes d’affaires savent  parfaitement par expérience que, si on stimule le marché, les embarras se produisent bientôt ; les hommes entreprenants sont, en effet, si confiants que, dès que les conditions deviennent plus faciles, ils se figurent toujours que les facilités sont beaucoup plus grandes qu’elles ne le sont réellement, et ils spéculent jusqu’à ce qu’ils aient des besoins trop grands pour qu’il soit possible d’y subvenir. »

Walter Bagehot, Lombard Street ou le marché financier en Angleterre, Chap.V, 1874

« L’argent est une marchandise sujette à de nombreuses fluctuations de valeur, et un léger excès ou une légère diminution en quantité amène aisément ces fluctuations. L’argent est, jusqu’à un certain point, un objet de première nécessité. Si un marchand a à faire honneur demain à sa signature, il faut qu’il trouve de t’argent aujourd’hui, et cela à n’importe quel prix. C’est cet urgent besoin de la part de tous les marchands, qui fait monter si rapidement, si follement, la valeur de l’argent en temps de panique. »

Walter Bagehot, Lombard Street ou le marché financier en Angleterre, Chap.V, 1874

La suite des citations via les pages ci-dessous

Pages : >Page 1 >Page 2 >Page 3 >Page 4 >Page 5 >Page 6 >Page 7

Réagir à cet Article